TIZI OUZOU

Que sont devenues les gares intermédiaires?

L’incertitude et l’appréhension planent quant à la réussite de ce projet.

Les transporteurs de voyageurs de la wilaya de Tizi Ouzou sont dans l´attente de l´ouverture des trois gares intermédiaires prévues dans le nouveau plan de transport. Annoncé pour le mois de septembre 2010, ce nouveau plan n´a pas encore vu le jour.
Ainsi, alors que les services de transport avancent des raisons plutôt techniques, le ton du côté des transporteurs n´a pas la même résonance. Les appréhensions de ces derniers et des voyageurs qui affluent chaque matin vers la ville de Tizi Ouzou sont multiples.
Ce plan de transport prévu pour la wilaya de Tizi Ouzou s´apparente donc à une aventure vers l´inconnu. Evoluant déjà dans une indescriptible anarchie, les transporteurs, toutes destinations confondues, ne semblent guère apprécier ce nouveau plan.
En effet, les propriétaires de véhicules (fourgons et autobus) craignent une saturation des parcs de ces stations érigées à la périphérie de la ville. Peu spacieuses, ces gares ne donnent pas l´impression de pouvoir accueillir des centaines de véhicules qui viennent des 67 communes composant la wilaya. Ces transporteurs appréhendent surtout les aménagements horaires qui leur seront imposés. En effet, les services concernés, dans une session de l´Assemblée populaire de wilaya, annonçaient vouloir se concerter avec les transporteurs pour trouver une meilleure formule qui arrange les deux parties. Non organisés en associations, les vis-à-vis des pouvoirs publics ne semblent point à la hauteur de négocier un tel projet. La rencontre n´a pas encore eu lieu. Pis encore, une virée dans les différents arrêts aménagés en ville fait ressortir que les transporteurs ignorent encore tout sur ce projet.
D´un autre point de vue, le plan de transport soulève déjà de multiples interrogations au milieu des populations. Ces dernières savent déjà que ces gares intermédiaires les contraindront à observer une escale avant de prendre, par la suite, le transport urbain qui va relier le voyageur vers son lieu de travail en ville. Sur un autre chapitre, le citoyen est déjà convaincu qu´avec cette escale, il sera fait appel à sa bourse. L´augmentation des tarifs est déjà pressentie du côté des voyageurs.
Toutefois, les pouvoirs publics comme les populations et transporteurs attendent avec appréhension ces trois gares intermédiaires censées désengorger la ville de Tizi Ouzou. Alors que d´un côté, on s´efforce de prévoir la réaction des voyageurs, de l´autre, c´est l´expectative. Plusieurs commentaires parmi les voyageurs font état d´une volonté d´en savoir plus. Serait-il plus aisé de faire circuler un véhicule que de transmettre une idée?