18 familles relogées

Les huit baraques datant de l´ère coloniale sises juste derrière le siège de la Sûreté de wilaya ont été éradiquées jeudi.
C´est le président de l´APC de Bouira, Larbi Mohamed qui a, en personne, supervisé cette opération qui s´inscrit dans le cadre de l´éradication de l´habitat précaire.
Ces logements en tôle qui, pendant l´occupation française, servaient de classe ont été reconvertis en logement et occupés en majorité par des enseignants très connus et appréciés à Bouira. Il aura fallu attendre 38 ans pour voir ce quartier hideux disparaître à jamais pour être remplacé par un projet. L´assiette qui contenait ces baraquements est destinée à la réalisation d´une centaine de logements qui viendront égayer le site.
La placette située juste en face a elle aussi été reconvertie en un joli jardin public accompagné de toutes les commodités de repos aux personnes âgées.
Sur place, le maire nous apprendra que d´autres sites sont prévus, notamment Haouch El Facteur qui constitue au centre-ville un point noir. Plus à l´est et dans la circonscription de M´chedallah, il est prévu la distribution de 120 logements sociaux. Erigées au village Raffour, ces habitations ont vu plus de 4500 demandes mais la commission de daïra élargie au président d´APC et après une étude minutieuse des dossiers, n´aura retenu que 500 cas éligibles.
L´opération de distribution est prévue pour le début de l´année 2011.