ORAN

Le faux entrepreneur bienfaiteur sous les verrous

Le procureur près le tribunal de première instance d´Oran a mis, dimanche, le dénommé M.M, 37 ans, sous mandat de dépôt. Ce dernier, originaire de l´est du pays, se faisait passer pour un entrepreneur bienfaiteur dont l´ambition est de contribuer, à la construction d´une grande mosquée à l´Usto tout en associant, dans sa démarche, les habitants dudit quartier constitués dans leur majeure partie de fidèles de la mosquée «Taqoua». Comme première étape, les fidèles de la mosquée ont procédé à la collecte d´une somme qui avoisine 200 millions de centimes qu´ils ont, aussitôt, remise à «l´entrepreneur bienfaiteur», le but étant d´entamer le chantier. Mieux, plusieurs ouvriers, qui ont été hâtivement recrutés par le faux entrepreneur, se sont mis à la besogne pour la réalisation des fondations de la mosquée. Après plusieurs jours, les ouvriers se rendant compte de l´arnaque, faute de salaires, ont mis fin aux travaux tout en se mettant à la recherche du «faux bienfaiteur» qui s´est éclipsé dans la nature en emportant une cagnotte de près de 200 millions de centimes. Pour leur part, les fidèles de la mosquée de l´Usto, se rendant compte de l´absence inexpliquée du faux entrepreneur bienfaiteur sont passés à l´action en déposant plainte près la 21e sûreté urbaine. L´enquête, qui a été déclenchée, a abouti à l´arrestation du prévenu. Selon les premiers éléments de l´enquête, ce dernier a, dans sa supercherie, arnaqué une femme en lui proposant un logement LSP contre le versement, comme première tranche, d´une somme de 17 millions de centimes.