AÏT TOUDERT

Les citoyens contestent la gestion locale

Les villageois accusent les élus de mauvaise gestion et d’inertie.

Les citoyens de la localité d´Agouni Fourou, située dans la commune d´Aït Toudert, ont tenu un sit-in, hier, devant le siège de l´APC pour exprimer leur profond mécontentement. Cette action, qui a réuni des centaines de villageois, a été suivie de la mise en place d´une commission qui aura pour tâche de porter les revendications devant les plus hautes instances de la daïra des Ouacifs et de la wilaya de Tizi Ouzou.
Pour ce faire, les représentants du village d´Agouni Fourou ont dressé une liste exhaustive des problèmes que vivent leurs concitoyens au vu et au su des élus locaux. Toutefois, ces derniers ont tenu à exprimer la colère des villageois quant à ce qu´ils considèrent comme du mépris de la part des responsables locaux. Car, en effet, affirmaient-ils, la rencontre avec ces derniers n´a été concédée qu´après le sit-in organisé, hier, durant toute la matinée.
Aussi, la réunion qui s´était déroulée entre le président d´APC et les représentants du comité de village a été l´occasion pour ces derniers d´exposer une panoplie de doléances pour des solutions urgentes afin de calmer la colère des villageois. En premier lieu, il a été sollicité du maire, la rénovation des réseaux d´eau potable ainsi que le renforcement du débit de celle-ci. Une requête qui renseigne amplement que le problème de l´alimentation en eau potable est encore loin d´être réglé dans la wilaya de Tizi Ouzou malgré les prévisions optimistes des responsables en charge du dossier.
Ensuite, les représen-tants du village ont exposé au responsable de leur commune la nécessité de l´ouverture d´une piste agricole qui leur permettra de travailler leurs champs en bas du village. Enfin, une autre série de doléances a été portée à la connaissance du maire, à savoir la réalisation des réseaux d´assainissement, la réfection du réseau électrique, la construction d´un foyer de jeunes et la lutte contre le commerce illicite comme les débits de boissons.
Par ailleurs, après cette rencontre, les responsables du village d´Agouni Fourou ont décidé de porter leurs doléances devant les bureaux du chef de daïra ainsi que de celui du premier responsable de la wilaya de Tizi Ouzou. Mais à leur grande surprise, ont-ils affirmé. Les portes de la wilaya leur ont été interdites. «Ils ont refusé de nous laisser entrer à la wilaya malgré l´objet de notre démarche», déclarait un membre du comité de village. Le mauvais accueil dont ils ont été victimes ne s´était pas arrêté là. Le même représentant du comité de village affirmait, également, que leur interlocuteur au niveau de la wilaya a refusé de prendre leurs doléances, même sous forme de courrier à l´adresse du wali de Tizi Ouzou.