JIJEL

Les artisans en recyclage

Plus de 200 jeunes gens se sont présentés à la Chambre de l´artisanat et des métiers (CAM) de Jijel pour y subir des tests leur permettant d´obtenir un diplôme de qualification en relation avec leur activité. Ces tests s´adressent, notamment aux jeunes, garçons et filles, qui exercent un métier sans disposer de diplôme justifiant leur niveau et qualification professionnels. Ils concernent essentiellement trois volets, à savoir l´artisanat d´art, la production et les services, a indiqué M.Abdelhak Kerdid, directeur de la CAM. Trois commissions techniques composées de mem-bres du bureau de la Chambre et de maîtres-artisans forment le jury devant évaluer le test oral et pratique des postulants à un diplôme. Au cours de l´année écoulée, pas moins de 2600 diplômes de qualification avaient été décernés à des jeunes à travers l´ensemble de la wilaya, 140 candidats seulement ayant été disqualifiés pour «insuffisance de résultats», a-t-on indiqué. Durant la même période, 204 détenus des établissements de rééducation de la wilaya et 189 autres de la wilaya de Mila, avaient décroché leur diplôme de qualification, selon M.Kerdid. L´instauration de ce système d´évaluation ponctué d´un certificat a, notamment pour objectif d´offrir davantage de chances aux jeunes non diplômés, mais disposant d´un réel savoir-faire, de s´insérer dans la vie socioprofessionnelle et, surtout, de les mettre en contact avec les dispositifs de soutien à l´emploi et à la création de micro-entreprises. Des jeunes rencontrés dans les locaux de la Chambre, n´ont pas manqué de louer cette initiative qui, selon eux, représente une réelle opportunité. «J´ai exercé comme maçon pendant une dizaine d´années et ce diplôme de qualification va me permettre de mettre sur pied ma propre microentreprise de maçonnerie», a affirmé un candidat, au sortir d´un entretien avec les membres du jury.