TINEBDAR

Les villageois privilégient le dialogue

Le choix est fait pour une démarche revendicative par la voie de la concertation.

Dans une société connue de par le rôle primordial que jouent les comités de village, la démarche pacifique, actuelle à Tinebdar, est à méditer. Un exemple à suivre pour mettre fin à la cacophonie qui règne en maître dans différentes localité de la wilaya.
En effet, les villageois de Tinebdar ont gardé à l´esprit tout ce que peut apporter le traditionnel comité de village dans le règlement des conflits et des différents problèmes qui surgissent dans la vie de tous les jours. Ils en usent de manière intelligente et vous ne les surprendrez jamais en train de couper la route ou encore fermer le siège communal. Qu´on en juge. Agissant de concert avec le maire de la localité, les villageois de Tinebdar ont entrepris d´élaborer une plate-forme de revendications dans laquelle étaient consignés tous les problèmes que rencontre la population dans son quotidien avec un ordre de priorité assumé par tous. Cette plate-forme consensuelle est ensuite transmise aux autorités concernées, notamment le maire de la municipalité, le chef de daïra et l´exécutif de wilaya. Ne s´arrêtant pas là, ils entreprennent de suivre minutieusement l´évolution de leur dossier par des entrevues multiples avec les autorités. Aucune occasion n´est ratée dans ce sens. C´est ainsi qu´ils sont parvenus à s´entretenir avec le wali sur la situation de leur commune. A l´issue de cette réunion, un procès-verbal avait été alors dressé entre les deux parties.
Un an après, les comités de village ont organisé une réunion-bilan à laquelle nous avons été convié. Dans le constat élaboré à l´occasion, il a été relevé que tous les problèmes dépendant de la commune et de la daïra ont été pris en charge. Les manquements ont été situés au niveau des directions de l´exécutif, qui, de l´avis des représentants des comités, n´ont pas respecté leurs engagements. Conséquemment, le wali a été de nouveau saisi sur la situation. Les comités de village ont noté de nombreuses situations demeurées insatisfaites. Il en est ainsi de l´aménagement urbain, des routes de désenclavement, de l´habitat, des infrastructures, des zones à haut risque, du développement durable...
Pour appuyer leurs revendications les comités de village ont sollicité une rencontre avec le wali afin d´en débattre et d´essayer de comprendre l´origine de ce retard.