Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 14 °C Max 22 °C
47
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
30
 Tamanrasset Min 22 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
30
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
4
 Saïda Min 16 °C Max 24 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 23 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 21 °C
11
 Mila Min 18 °C Max 23 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |Régions |

CONSTANTINE

Urbanisme agressif, pollution et incivisme

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Des constructions érigées n’importe comment et dans la plus totale anarchie

Le taux des constructions inachevées, reste considérable au niveau de la wilaya de Constantine. Et rien que dans la daïra d´El Khroub, les instances concernées ont recensé pas moins de 3200 habitations. Cette opération de comptabilité entre dans le cadre des termes d´un recensement des logements à régulariser, comme le stipule la loi 08-15 relative à la résolution du problème des constructions inachevées. Les pouvoirs publics locaux ont mobilisé pour cette opération quatre brigades, qui s´engageront deux jours par semaine pour établir un rapport de constat déterminant le nombre des habitations en souffrance. Relativement à cette opération un service d´orientation a été mis à la disposition des constructeurs devant leur permettre de s´enquérir de la situation exacte de leurs habitations et précisément sur le degré de conformité des constructions qui doivent impérativement répondre au processus de la loi. Néanmoins, le constat effectué par les brigades relève de nombreuses incohérences. Des constructions érigées n´importe comment et dans la plus totale anarchie, sur la base d´une étude médiocre, pour ne pas dire bâclée. Il est pratiquement impossible d´aboutir à une solution. C´est dire que l´application de la démarche relative à la régularisation de ces constructions qui date de 2008, soit depuis plus de trois années, a été prise avec beaucoup de retard par les APC, les Dlep, DUC et l´Opgi, sachant que l´échéance a été fixée à 2013. Il faut encore compter six mois et plus pour l´examen des dossiers, sans pour autant qu´ils soient fixés sur leur sort. Rien ne va plus dans la gestion de Constantine qui connait beaucoup de problèmes et peu de solutions et l´on est en mesure de dire que la prise d´initiative se fait très rare dans une ville qui prend énormément de retard dans la réalisation de ses projets. A titre s´exemple, la réalisation des marchés pour absorber le phénomène du marché informel, à la rue de France, Daksi et El Ménia pour ne citer que ces trois lieux. Le tramway qui devait déjà être mis en service doit attendre au moins deux ans de plus alors que la ville suffoque. Si les autorités locales ont du mal à gérer aujourd´hui les affaires d´une ville aussi importante que Constantine c´est aussi à cause de l´incivisme, surtout en ce qui concerne la propreté. Dans ce contexte, on croit savoir que les pouvoirs publics ont déployé de gros moyens, à titre bénévole sur le plan humain, pour dépolluer les berges des oueds Rhumel et de Boumerzoug, l´opération de nettoyage a été officiellement lancée le 21 janvier dernier dans le but d´éradiquer les décharges sauvages. La direction de l´environnement a engagé 60 agents dont une vingtaine issue du dispositif «Pour une Algérie blanche». Mais ce problème revient à chaque fois. Il est clair que ces efforts à eux seuls sont insuffisants et le citoyen est également appelé à s´impliquer et à faire un effort. En plus de l´urbanisme choquant, et ce n´est pas exagéré de le dire, la saleté et le marché informel donnent un aspect hideux à la ville qui souffre aussi des trottoirs et routes défoncés, du manque d´espaces verts et de lieux de loisir. Constantine n´est plus cette ville, qui, jadis, majestueusement gardée par un rocher faisait rêver, tout visiteur et touriste. Délaissée et abandonnée durant des années, Constantine est une ville aujourd´hui où il est presque difficile de vivre.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha