{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Ath Zmenzer (Tizi Ouzou)

Grève illimitée des transporteurs

Les transporteurs de voyageurs assurant la ligne entre le chef-lieu communal d’Ath Zmenzer (daïra d’Ath Douala) et le chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou sont entrés en grève illimitée depuis dimanche dernier. La grève s’est poursuivie hier. Ce débrayage a été décidé à l’unanimité par les concernés. C’est après avoir constaté que tous leurs appels, concernant leur revendication finissent, chaque fois, par tomber dans l’oreille d’un sourd, qu’ils ont décidé d’avoir finalement recours à cette action qui a pénalisé des milliers de voyageurs.
Ces derniers n’ont pas pu se rendre, hier matin, à leurs lieux de travail. Mais, les transporteurs ont affirmé que ce n’est guère par gaité de cœur qu’ils ont pris la résolution d’observer la grève en question.
« L’état de la route Ath Zmenzer-Tizi Ouzou est tout simplement catastrophique et impraticable », a déploré le représentant du collectif des transporteurs de voyageurs de la commune d’Ath Zmenzer, hier, dans une déclaration à la presse locale.
La grève en question intervient après moult démarches menées auprès des autorités locales, à savoir l’APC, mais ont précisé les concernés, on leur a appris, que le problème du revêtement de la route en question relève des prérogatives de la direction des travaux publics de la wilaya de Tizi Ouzou.
C’est donc naturellement que le collectif des transporteurs a pris attache avec cette direction, mais ont-ils expliqué, il n’y a pas eu de suite à toutes les promesses qui leur ont été formulées maintes fois par les responsables de ce services. Pour rappel, la route qui relie le chef-lieu communal d’Ath Zmenzer à Tizi Ouzou, sur une longueur de plus de 22 kilomètres, a été complètement défoncée, il y a 18 mois, suite à d’importants travaux hydrauliques menés dans la région. Depuis la fin des travaux en question, rien n’a été fait pour la réfection de ce tronçon routier qui est encore devenu plus impraticable suite aux dernières pluies qui se sont abattues dans la région il y a une semaine, ont ajouté les protestataires. Pour sa part, Ali Daoud, président de l’Assemblée populaire communale d’Ath Zmenzer, a déclaré que les revendications des transporteurs de voyageurs sont tout à fait légitimes. Il a rassuré qu’elles sont prises en charge sérieusement par la direction de wilaya des travaux publics.
Le maire a même rassuré en indiquant que l’entreprise chargée des travaux de réfection de cette route a été officiellement choisie et qu’il ne reste que la procédure légale qui s’impose dans ce genre de situation. Par ailleurs les parents d’élèves de l’école primaire «Les frères Mamou», sise au chef-lieu de la commune de Aïn Zaouïa (daira de Draâ El Mizan) ont observé hier matin un rassemblement de protestation devant le siège de l’Assemblée populaire communale.
Les parents d’élèves ont observé cette action de protestation afin d’interpeller le premier magistrat de la commune sur le risque encouru quotidiennement par leurs enfants car la route, qui traverse l’établissement scolaire, est une chaussée à grande circulation. Les automobilistes y circulent à vive allure. Ce qui met en péril la sécurité de leurs enfants.
D’ailleurs, il n’y a pas plus loin qu’une semaine de cela, un accident grave a eu lieu devant cette école où une voiture a dérapé car roulant à grande vitesse.
Les parents d’élèves de l’école primaire «les frères Mamou» revendiquent ainsi des ralentisseurs devant l’établissement scolaire pour parer à toute éventualité fâcheuse. Une réunion a regroupé les deux parties (le maire et les représentants des parents d’élèves) et un accord a été trouvé pour la satisfaction rapide de cette revendication somme toute légitime. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours