{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Tizi Ouzou

Les foires commerciales ont le vent en poupe

A Yakouren, Draâ Ben Khedda, Ouaguenoun, etc. les foires commerciales, qui peuvent durer entre 15 jours et un mois, attirent des milliers de visiteurs chaque jour.

C’est devenu la mode depuis quelques mois dans la wilaya de Tizi Ouzou. En effet, de larges banderoles, suspendues un peu partout, notamment sur les passerelles qui se trouvent sur la RN 12, annoncent la tenue de foires commerciales un peu partout aux chefs-lieux de plusieurs communes de la wilaya de Tizi Ouzou ces jours-ci. Malgré l’existence d’un nombre phénoménal de magasins dans toute la région, les foires commerciales restent indétrônables non seulement en matière de fréquentation et d’affluence de la part des visiteurs, mais aussi et surtout par la quantité d’achats qui y sont effectués chaque jour. Actuellement, plusieurs villes de la région abritent ces fameuses foires, comme : Yakouren, à Draâ Ben Khedda et Ouaguenoun. Ce sont bien entendu les femmes qui sont les plus attirées par les foires commerciales. Il s’agit, certes, d’une occasion pour faire des achats de toutes sortes, mais aussi pour sortir un peu et respirer un air pur, surtout pour les femmes au foyer. D’ailleurs, les organisateurs de ces foires prennent toujours le soin d’aménager un espace attractif de jeux et de loisirs dédiés aux enfants. En plus donc des dizaines de tentes qui abritent toutes sortes de commerces, les familles y trouvent également un endroit où les enfants peuvent jouer, non sans débourser la somme de 100 DA pour chaque prestation. Ainsi, dans la ville de Draâ Ben Khedda, les organisateurs ont choisi d’ériger cette foire au niveau du lieu appelé communément «les chemins de fer» en référence aux rails où passaient jadis les trains de la ligne Alger-Tizi Ouzou. Un endroit qui est situé à proximité du grand marché de fruits et légumes, qui attire lui aussi des milliers de clients chaque jour et ce du matin au soir. L’entrée à l’intérieur de la foire commerciale de Draâ Ben Khedda est payante mais le prix à payer est symbolique, seulement 20 dinars par personne. On constate, une fois à l’intérieur, qu’il y a toutes sortes de marchandises, allant des vêtements pour enfants, femmes, hommes et bébés, les chaussures, la vaisselle, les produits cosmétiques, des meubles : fauteuils, tapis, tables basses, supports de télévision, des bijoux, des produits de l’artisanat, des jouets, etc. Les promotions sont également au rendez-vous et sans doute la plus intéressante est celle qui est destinée aux futures mariées. Ainsi, une jeune fille qui s’apprête à convoler en justes noces peut aisément y faire de bonnes affaires, car en achetant plusieurs produits à la fois, elle peut bénéficier d’une remise qui peut aller jusqu’à 6.000 DA, voire plus dans certains cas. Ce sont tous ces avantages et bien d’autres encore qui font la différence entre effectuer ses achats dans une foire commerciale ou dans un magasin «ordinaire» où les prix sont fixes et ne sont soumis à aucune négociation pour qu’ils soient revus à la baisse. Les foires commerciales, à l’instar de celle qui est actuellement en cours à Draâ Ben Khedda ou à Yakouren, dans la daïra d’Azazga, c’est aussi la tombola et la possibilité de gagner un prix qui peut parfois être d’une grande valeur. En effet, avant que la foire ne prenne fin, une tombola est généralement organisée et après un tirage au sort auquel peuvent participer toutes les personnes ayant accédé à l’intérieur de la foire en achetant un ticket, les visiteurs chanceux sortent avec des cadeaux. En se rendant donc dans une foire, on peut faire d’une pierre deux coups : effectuer des achats à des prix compétitifs et imbattables, offrir à ses enfants des moments de détente et de loisirs, changer d’air et gagner un cadeau !

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré