{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Dghafla (Bouira)

Les villageois réclament le raccordement au gaz naturel

Le taux de raccordement en gaz à travers la wilaya avoisine les 80% avec la perspective d’atteindre les 95% dès la réalisation des programmes encore en cours. Cette réussite ne doit pas cacher des manques çà et là. Le cas du village Dghafla dans la commune de Oued el Berdi, à une dizaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya mérite qu’on s’y attarde. La proximité d’une conduite de transfert et le non-raccordement du village sont le paradoxe qui a amené les habitants à protester dimanche devant le siège de l’APC. Les manifestants ont exprimé leur calvaire au quotidien. Ils utilisent le bois et les bonbonnes de gaz pour leurs besoins journaliers. « Le réseau existe, il suffit juste de procéder à son extension pour toucher tous les foyers de nos villages. Nous avons saisi le maire et toutes les autorités concernées afin de prendre en charge l’opération », explique le porte-parole des manifestants. L’approche de l’hiver est synonyme d’une augmentation de la consommation et là chaque année les intermédiaires profitent pour revoir à la hausse le coût de la bouteille. Du côté de l’administration on incombe le retard du raccordement à cette décision de gel prise en haut lieu surtout qu’en 2018, une enveloppe de 30 milliards de centimes avait été affectée à ce projet. Au niveau de la direction de l’énergie on reste optimiste surtout que ce raccordement figure parmi les priorités retenues pour l’exercice 2019.
Plusieurs autres problèmes inhérents au quotidien des citoyens ont été soulevés lors de cette manifestation.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours