{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

CPA d’El Kala

Liberté provisoire pour quatre employés

Les présumés mis en cause dans ce scandale, ont bénéficié de la liberté provisoire, apprend-on d’une source proche du dossier. Selon des indiscrétions filtrées par la même source, il ne s’agit là que de l’achèvement de l’enquête préliminaire. Celle-ci avait été, rappelons-le, prise en charge par les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya d’El Tarf. Selon les explications apportées par la même source, l’affaire semble s’acheminer vers une enquête préliminaire, du fait qu’elle implique également des employés du CPA d’El Tarf, ce qui explique, nous dit-on, la libération provisoire pour les quatre prévenus. Ces derniers sont présumés accusés d’utilisation de passeports, arrivés à expiration et d’autres appartenant à des personnes décédées, pour transfert de fonds en devise. Aux termes du dossier de l’enquête préliminaire, il a été relevé, plusieurs opérations concessives par an. Dans ce sens, notre source a fait savoir qu’un rapport accablant a été établi par la direction générale qui avait dépêché une commission d’enquête au CPA d’El Kala et El Tarf. Aux termes dudit rapport, il a été fait état d’abus de fonctions par les employés des deux agences du CPA à El Kala et El Tarf. Les agissements consistaient en l’accomplissement de procédures illégales, pour le transfert d’importantes sommes en euros. Pour l’heure, seuls le directeur adjoint, un employé préposé au guichet, un chef de service de transfert de devises et un agent de l’agence d’El Kala, ont été libérés provisoirement, dans le cadre de cette enquête qui est toujours en cours.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours