{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

En rupture depuis plusieurs mois

250 médicaments absents des officines

Les médicaments, en quantités importantes, sont, actuellement, soit en rupture, soit en manque. Certains médicaments sont introuvables depuis des années.

Quel remède pour la rupture de stock de médicaments doit être prescrit ? Apparemment aucun. De plus en plus, la situation se complique et la liste des médicaments en rupture s’allonge. Le manque de médicaments refait surface, il est toujours d’actualité. Des milliers de patients ne trouvent plus de médicaments et les pharmacies se trouvent face à un sérieux problème, parfois fatal. Les médicaments, en quantités importantes, sont, actuellement, soit en rupture, soit en manque. Les spécialistes révèlent que plus de 250 médicaments sont indisponibles sur le marché. Cette situation persiste depuis déjà quelques années. « Des médicaments vitaux sont introuvables », regrette une patiente, qui galère à trouver son traitement. Situation préoccupante, notamment pour les malades chroniques, qui ne trouvent pas facilement leur médicament. «C’est un parcours du combattant. C’est devenu inquiétant, certains pharmaciens donnent les médicaments sous la table aux patients qu’ils connaissent », raconte la même patiente, qui a relevé que malgré le fait que le médecin prescrit un traitement de quelques mois, le médicament n’est servi que pour un seul mois. « Un traitement de trois mois est réduit en un mois, puisque les médicaments sont en rupture», ajoute-t-elle, invitant les autorités à trouver une solution sérieuse à ce problème, qui prend de l’ampleur. En effet, depuis des mois, les ruptures répétitives de stock de médicaments au niveau des officines deviennent un vrai problème. Cette situation a amené le ministère de la Santé à instruire les responsables du secteur, de prendre dans l’urgence des dispositions et des mesures urgentes pour pallier la pénurie de médicaments, notamment ceux destinés aux malades chroniques. « Suite à plusieurs rencontres avec les différents partenaires, industriels, pharmaciens, importateurs et distributeurs, le ministère a pris des mesures urgentes pour pallier la pénurie des médicaments, notamment ceux destinés aux malades chroniques », avait déclaré, récemment, le directeur général de la pharmacie, et des équipements médicaux au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Djaoued Bourkaïb. Il est important de souligner que parmi ces mesures, s’impose le recours à l’importation complémentaire de ces médicaments. Un délai de trois mois a été accordé aux producteurs pour assurer la disponibilité de ces médicaments vitaux et, s’ils ne parviennent pas à le faire, le ministère aura recours à un programme d’importation complémentaire et prendra des mesures coercitives à l’encontre des défaillants.
Par ailleurs, et dans le même contexte, les représentants de la cellule de veille pour la gestion des médicaments ont, de leur côté, exprimé pour la première fois, l’existence de réelles perturbations au niveau du marché pharmaceutique. On note, en outre, que le secteur de l’industrie pharmaceutique englobe quelque 90 producteurs locaux et plus de 100 projets en cours d’élaboration.. Et cela n’est que la partie visible de l’iceberg…

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours