{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Chaleurs extrêmes au nord du pays

C’est la fournaise !

Le Grand Sahara connaît des températures maximales, atteignant même les 48° C, particulièrement à Adrar, In Salah, Ouargla et Tindouf.

«Normale » à « au-dessus de la normale » voilà ce que nous annonce le Bulletin météo spécial (BMS) pour ce qui est des températures prévisionnelles pour le mois en cours et le mois d’août.
Concernant la wilaya d’Alger par exemple, voilà ce qui est communiqué : «vitesse du vent : 38 km/h, direction Sud-Sud-Ouest, humidité: 26% température + 38°Centigrades avec un minimum de 24°C et un maximum de 41°C. » La température enregistrée n’est pas pour autant précisée, comme il se doit, dans un communiqué météorologique normal. Pour d’aucuns, cette information est perçue comme un message laconique comme ne savent le faire que les Laconiens (ou Lacédémoniens) dans leur verbiage. Mais un citoyen lambda saura, lui, à quoi s’en tenir, par expérience dirions-nous, après cette annonce de l’Office national de la météorologie (ONM). Les anciens se contenteront, non sans se plaindre, de dire : «On en vu d’autres », se rappelant les «ouf» péniblement expirés sous les affres du soleil qui «brûlait» jadis le dos des moissonneurs à la faucille dans nos champs de blé. Ainsi, selon un expert en météo, les températures prévues pour les mois de juillet et août seront de «normale à au-dessus de la normale», sur les différentes régions du pays. Selon donc les prévisions émises, les températures maximales prévues dans la journée durant le mois de juillet en cours «seront en moyenne au-dessus de la normale au Nord et sur les Hauts-Plateaux et atteindront leurs normales climatologiques au Sud», a indiqué le directeur du Centre climatologique national (CCN), Salah Sahabi-Abed. Pour le mois d’août, l’on s’attend, selon lui, à une situation «légèrement semblable à celle prévue en ce mois de juillet» lors duquel les températures maximales avoisineront leurs «normales» dans le littoral Centre et Ouest et seront plutôt plus élevées au littoral Est, les régions des Hauts-Plateaux et tout le Sahara ». Toujours selon cet expert, «les températures minimales nocturnes pour les deux mois de juillet et août seraient au-dessus de leurs normales de +1 à +2°C dans les régions Nord du pays, ce qui pourra constituer un danger sur le plan santé et de confort humain pour les personnes vulnérables, notamment les seniors et les enfants, ainsi que les malades chroniques». Le Grand Sahara devra connaître des températures maximales « dépassant les +46° C particulièrement à Adrar, In Salah et Ouargla et le Sahara central où l’on prévoit des « maxima » qui pourront atteindre ou dépasser +48° C», relèvent ces mêmes données.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours