{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La juge, sa stature et son statut

Debout comme un « i » majuscule, prêt à être utilisé savamment mis sur un chandelier en cuivre, l’inculpé de coups et blessures volontaires ayant causé un arrêt de travail de 11 jours, est, paradoxalement en pleine ire.
Le paradoxe est que la victime est calme, malgré les coups reçus et le préjudice subi, la présidente de l’audience regarde droit devant elle, comme si elle surveillait l’arrivée d’un rude inspecteur général, venu lui casser les reins, parce que le bruit a couru que la juge se comportait mal durant ses audiences, où elle faisait de temps en temps des remarques déplacées, selon certains justiciables qui se sont plaints. En attendant, elle est vraiment out, sans sortir de la salle d’audience, car elle tient à la police de l’audience qui est un de ses rares privilèges.
En ce deuxième dimanche ensoleillé et radieux du mois de février 2020, elle semble prête à toutes les batailles même les plus âpres et les plus dures qui soient. L’essentiel étant de rendre justice dans les normes que prévoit la loi, et seulement la loi ! Elle ne vivait que pour et par la volonté d’appliquer sainement la loi, comme on le lui a appris à le réaliser. Elle retourna la tête sur sa droite où se trouvait le procureur, carrément allongé sur le dos, un tic propre aux parquetiers qui ne se laissent pas faire par leurs adjoints, les commissaires de police et les chefs de brigade qui travaillent sous leurs ordres.
Car, étant entendu que le procureur de la République est le chef de la police judiciaire, selon la loi ! La présidente appelle l’inculpé qui sort du box des accusés, alors que le jeune homme - victime est plutôt enclin à évoquer les pires moments passés en ce début du mois.
Elle est surtout pressée de parler, car elle n’oubliera pas de si tôt, la mémorable raclée reçue pour rien ! La présidente et son statut veillent cependant sur l’application de la loi !

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré