{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Travailler en silence, c’est plus...

Belgacem Zeghmati, le ministre de la Justice, garde des Sceaux se fait discret en ce mois de janvier-février 2020, soulevant moult interrogations à propos du début tonitruant de l’homme qui a fait jaser plus d’un pessimiste. Fidèle à la tradition qui veut qu’un magistrat qui se respecte, ne se manifeste jamais publiquement, ne se rend à aucune cérémonie officielle qui ne soit pas «parente» à la chancellerie, ni à aucune fête, quelle qu’elle soit ! C’est comme cela, le devoir de réserve ! Alors, lorsqu’il s’agit de la tête, ça ne peut être autrement. Zeghmati est en train de bosser quotidiennement, tout comme ses procureurs généraux, qui, eux s’échinent à préparer des centaines de dossiers de corruption à travers les différentes cours de justice du pays. Et comme les procureurs de la République travaillent en étroite collaboration avec les juges d’instruction, qui, eux, sont indépendants du parquet et bossent en séances à huis clos. Donc, aucune info ne sort des bureaux et il faudra attendre les premières conférences de presse au parquet général pour pouvoir aligner cent lignes crédibles car émanant de la seule autorité censée donner l’info juste et valable. Ainsi, les amateurs de «lancers-francs», à savoir de fausses infos, juste pour le plaisir d’affirmer à tort et à travers, que le ministre de la Justice attend le feu «vert» de qui vous savez, pour relancer une deuxième campagne d’arrestations, d’interpellations et autres auditions avec son cortège de longues files de véhicules blindés emmenant les anciens ministres, hommes d’affaires, élus etc. détenus présumés coupables ou innocents, vers le Palais de justice de la rue «Abane-Ramdane» de Sidi-M’hamed-Alger, selon le côté où l’on se trouve. Quel raccourci, mes chers lecteurs ! Si la justice exige le minimum de soins lorsqu’on en parle, l’info veut une crédibilité sans faille ! Le scoop n’est pas si sensationnel qu’on veuille bien le croire. Simplement.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré