Accueil |Sports |

COUPE DU MONDE 2026

Ça sera avec 48 équipes

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ça sera avec 48 équipes

Aucune précision n'a encore été donnée sur la question cruciale de la répartition des places supplémentaires entre chaque confédération. Selon une source proche de la FIFA, l'Europe passerait à 16 places (contre 13 aujourd'hui) et l'Afrique à 9 (contre 5).

Toujours plus grand, toujours plus de matchs, toujours plus de bénéfices escomptés: de 32 équipes et 64 matches actuellement, le Mondial 2026 passera à 48 équipes et 80 rencontres. La FIFA l'a décidé mardi et son président Gianni Infantino gagne ainsi son premier pari. De 13 équipes à sa création en 1930 à 24 en 1982 et 32 depuis 1998, la Coupe du monde grossit encore. Elu il y a moins d'un an sur un programme de réformes, Infantino assoit ainsi son autorité. Il impose sa première grande révolution à un monde du football qui n'était pas totalement acquis à cette proposition formulée pour la première fois à la mi-décembre.Pour convaincre les derniers réticents, Infantino avait battu le rappel des légendes du ballon rond dans le cadre d'un match de gala au siège de la FIFA à Zurich, lundi, la veille de la réunion décisive. «Cela me semble une idée fantastique», s'était ainsi enthousiasmé l'ex-astre argentin, Diego Maradona. «Cela peut donner beaucoup plus de possibilités à des pays et surtout à des joueurs qui n'ont pas connu cette belle compétition», avait renchéri l'ancien champion du monde français David Trezeguet. Avec une première phase de 16 groupes de 3, le Mondial-2026 (dont le pays organisateur n'est pas encore connu) offrira 80 rencontres (contre 64 dans un format à 32), mais se disputera toujours sur 32 jours et dans 12 stades, comme en Russie en 2018. Malgré les réserves de ceux qui considèrent le calendrier des joueurs déjà surchargé, le gouvernement de la FIFA a adopté mardi «à l'unanimité» cette mesure. Pour Infantino, successeur de Joseph Blatter, ce format élargi permettra d'accroître l'intérêt sportif de la compétition reine du sport roi, en donnant à plus de pays et pas seulement les grandes puissances du foot l'espoir de se qualifier. Un exemple? L'Islande et le pays de Galles ont atteint respectivement les quarts et les demi-finales de l'Euro en France cet été, bénéficiant du passage de 16 à 24 équipes de la compétition continentale, fruit de la volonté de Michel Platini, ex-patron de l'UEFA, et de... Infantino, alors son secrétaire général. Mais ce n'est peut-être pas l'argument principal. Selon un rapport confidentiel de la FIFA, consulté par l'AFP, un Mondial à 48 assurerait une hausse conséquente des revenus: 640 millions de dollars (605 millions d'euros) supplémentaires par rapport aux prévisions du Mondial-2018 en Russie à 32 équipes. Les revenus des droits de télévision progresseraient également de 505 millions de dollars et ceux du marketing de 370 millions de dollars, selon cette même analyse transmise aux membres du Conseil, organe exécutif de la FIFA. Dans le même temps, les coûts d'organisation augmenteraient certes, mais le tournoi pourrait encore se dérouler dans 12 stades, comme en Russie. Certains doutent toutefois de la faisabilité des projections financières de la FIFA, alors que deux partenaires majeurs (Sony et Emirates) n'ont pas été remplacés et que l'ex-directeur financier, Markus Kattner, licencié depuis, avait mis en garde sur le retard dans les rentrées financières budgétées. Face à la hausse des coûts induits, Infantino a expliqué qu'il est favorable à «une co-organisation» par plusieurs pays. Selon des sources proches de la Fifa, un tandem Etats-Unis/Canada, voire un trio avec l'apport du Mexique, pourrait postuler pour 2026. Le Maroc pourrait aussi se mettre sur les rangs. Reste maintenant à connaître le nombre de places supplémentaires allouées à chaque confédération. Selon une source proche de la FIFA, l'Europe passerait de 13 à 16 places et l'Afrique de 5 à 9.

Une histoire entre évolutions et révolutions
Disputée pour la première fois en 1930 en Uruguay, la Coupe du monde de football a vu son format évoluer au fil des mandats des présidents successifs de la FIFA. Le tournoi, qui réunit actuellement 32 équipes, pourrait connaître une nouvelle réforme à compter de l'édition 2026 par la volonté de Gianni Infantino, élu en février 2016 pour succéder à Joseph Blatter et qui propose une compétition à 48 équipes.

- 1928: sous l'impulsion du Français Jules Rimet, alors président de la FIFA, est créée une Coupe du monde de football. Jusqu'alors et depuis les Jeux olympiques de 1900 à Paris, le seul tournoi international de football se dispute dans le cadre des JO.

- 1930: la première Coupe du monde de football se dispute en Uruguay. Elle réunit 13 sélections, dont quatre européennes (Belgique, France, Roumanie et Yougoslavie). L'Uruguay, double champion olympique en titre, bat l'Argentine en finale (4-2) pour remporter le premier de ses deux trophées mondiaux. 70 buts sont marqués en 18 rencontres.

- 1934: la Coupe du monde en Italie accueille désormais 16 équipes. Dans un pays où Mussolini est au pouvoir depuis 1922, les Italiens, poussés par tout un peuple, s'imposent en finale face à la Tchécoslovaquie (2-1).
Pour la première fois, 32 sélections sont passées par une phase éliminatoire pour se qualifier.

- 1938: l'Italie conserve son titre lors d'un tournoi organisé en France. Seules 15 équipes participent car l'Autriche, qui vient d'être annexée par l'Allemagne, déclare forfait.

- 1950: après la parenthèse du conflit mondial, la quatrième Coupe du monde (à 13 équipes) revient sur le continent sud-américain. Il s'agit de l'unique édition de l'histoire sans finale.
Mais heureusement le dernier match du mini-tournoi oppose les deux prétendants au titre: le Brésil est battu à domicile par l'Uruguay (2-1), c'est le «Maracanazo».

- 1954: dans un tournoi à 16 équipes, la RFA remporte en Suisse le premier de ses quatre trophées, en battant en finale le grandissime favori, la Hongrie de Puskas qui avait étrillé (8-3) les mêmes Allemands de l'Ouest en phase de poules.

- 1958: en Suède, c'est l'émergence d'un phénomène, le Brésilien Pelé, qui remporte la première de ses trois Coupes du monde (1958, 1962, 1970). Alors que la France termine troisième, son attaquant Just Fontaine est sacré meilleur buteur avec 13 réalisations (en une seule Coupe du monde), record qui tient toujours.

- 1970: le «Roi» Pelé triomphe pour la troisième fois, le Brésil dominant l'Italie en finale (4-1). C'est le Mondial des premières: avènement des remplacements (deux) en cours de match et des cartons jaune et rouge. C'est aussi la première diffusion télévisée d'une Coupe du monde en couleur.

- 1982: alors que la FIFA désargentée cherche de nouvelles ressources, le Mondial en Espagne donne lieu à une petite révolution avec le passage de 16 à 24 équipes, pour 52 matchs disputés. C'est aussi la dernière édition avec un format à deux phases de poules. L'Italie de Zoff et Rossi triomphe en finale (3-1) de la RFA. Les Allemands avaient éliminé en demi-finale la France (3-3 a.p, victoire aux tirs au but) au terme de l'un des scénarios les plus dramatiques de l'histoire du Mondial.

- 1986: cette édition remportée au Mexique par l'Argentine de Maradona (3-2 contre la RFA) réintroduit de manière définitive les huitièmes et quarts de finale.

- 1994: le football poursuit sa mondialisation: 147 pays participent désormais aux phases éliminatoires et l'Afrique obtient la présence d'une troisième équipe dans le tournoi.

- 1998: le tournoi organisé en France passe à 32 équipes. Les Bleus de Zidane battent le Brésil en finale (3-0). 174 pays ont participé aux phases éliminatoires.

- 2002: pour la première fois, une Coupe du monde est organisée dans deux pays, au Japon et en Corée du Sud. Le Brésil s'impose pour la cinquième fois (2-0 contre l'Allemagne).

- 2010: première Coupe du monde organisée sur le continent africain, une promesse de Blatter faite lors de son élection à la tête de la FIFA en 1998, et premier titre pour l'Espagne (1-0 a.p. contre les Pays-Bas).

- 2022: pour éviter les chaleurs insoutenables en été, le Mondial attribué au Qatar se déroulera pour la première fois en hiver, du 21 novembre au 18 décembre 2022.

- 2026: 32, 40 ou 48 équipes? Infantino, qui avait fait campagne sur un Mondial à 40 équipes, défend désormais un projet de Coupe du monde à 48 équipes pour l'édition 2026, avec un premier tour réunissant 16 groupes de 3 sélections, dont les deux premiers se qualifient pour les 16es de finale. Une autre proposition à 40 équipes est également sur la table, tout comme un statu quo à 32 équipes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha