Accueil |Sports |

CAMEROUN- ZIMBABWE

Les "Warriors" avertissent les Fennecs

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Malgré sa domination, le Cameroun n'est pas parvenu à s'imposer face au Zimbabwe (1-1) mardi à Yaoundé en match de préparation à la CAN 2017. Parfois aux abonnés absents en défense, les Lions indomptables se sont même fait peur sur la fin.
Probant vainqueur de la RD Congo (2-0) jeudi dernier, le Cameroun cherchait à confirmer ce mardi face au Zimbabwe au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé pour son dernier match amical avant la CAN 2017. Mission à moitié accomplie pour les Lions indomptables, séduisants par moment, mais parfois inquiétants défensivement, et qui ont concédé le match nul (1-1) face à une sélection cohérente malgré une préparation compliquée. Bien entrés dans la partie, les hommes d'Hugo Broos ne parvenaient pas à concrétiser leur domination et la frappe de Toko-Ekambi était repoussée. Les Warriors en profitaient et sur un dégagement remisé du gardien adverse, la charnière centrale Nkoulou-Teikeu se trouait complétement en laissant Ndoro filer seul au but pour punir Ondoa (0-1, 15e). A la suite d'un lob trop audacieux tenté par Oyongo, qui aurait mieux fait de dégager, les locaux se procuraient encore une frayeur mais le deuxième but des visiteurs était refusé pour hors-jeu. Finalement, le Cameroun répondait par Salli, fauché en pleine surface, qui obtenait un penalty logique. Le capitaine Moukandjo le transformait en prenant le gardien adverse à contre-pied (1-1, 28e sp). Si les Lions avaient un peu plus de mal avant la mi-temps, ils revenaient bien des vestiaires et poussaient pour prendre l'avantage. Mais le tir de l'entrant Bassogog était détourné in extremis puis Njie butait sur Mukuruva. Dans le temps additionnel pourtant, les visiteurs manquaient de surprendre encore les locaux sur un contre, mais ils croisaient trop leur frappe, puis Ondoa était à la parade pour éviter un hold-up. Malgré ce coup de chaud, les défections de huit joueurs et les absences de Chedjou et Bedimo, ce Cameroun, qui a attendu la seconde période pour faire entrer ses stars Aboubakar et Njie, paraît prêt pour la CAN moyennant des automatismes à travailler en défense. Avec le Gabon, le Burkina Faso et la Guinée Bissau, le groupe A s'annonce en plus abordable pour les Lions. De son côté, malgré une poule très relevée avec l'Algérie, le Sénégal et la Tunisie, le Zimbabwe prouve qu'il faudra compter sur lui pour son retour à la CAN après 11 ans d'absence.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha