Accueil |Sports |

COUPE DU MONDE-2017 D'ESCRIME DAMES/ETAPE D'ALGER

Le coup d'envoi décalé à aujourd'hui

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une centaine d'escrimeuses, parmi elles des stars mondiales du fleuret féminin, représentant 19 pays dont l'Algérie, monteront sur les pistes pour se disputer le trophée et les points mis en jeu.

Le coup d'envoi de la 3è étape de la 30è édition de la Coupe du monde de fleuret féminin, prévue hier à la salle Harcha-Hacène d'Alger, a été décalé d'une journée à cause du matériel sportif de quelques athlètes qui n'est pas arrivé. Suite à cet imprévu, le représentant de la Fédération internationale d'escrime (FIE), le Tunisien Ali Belhadj, a décidé, après accord des chefs de délégation, de décaler d'une journée le début des compétitions de cette 3è étape de la Coupe du monde-2017 de fleuret féminin. «Douze athlètes de différents pays n'ont pas réceptionné leurs bagages où se trouvaient leurs équipements sportifs qui vont finalement arriver vendredi. De ce fait, le délégué de l'instance internationale, sur accord de tous les chefs de délégation, a convenu de reporter d'une journée le coup d'envoi des épreuves de l'étape d'Alger et un PV a été dûment signé par toutes les parties concernées», a déclaré le président de la Fédération algérienne d'escrime (FAE), Salim-Abderaouf Bernaoui. Il s'agit, entre autres, des escrimeuses de France, de Roumanie, de Corée du Sud et de Hong Kong. De son côté, le responsable de la commission d'arbitrage de la FEI, l'Allemand Janka Claus, a indiqué que le report était «réglementaire» car classé «cas de force majeure». «Aujourd'hui, on est tombé sur un cas de force majeure qu'on rencontre rarement. En effet, certaines athlètes n'ont pas réceptionné leurs bagages dont le matériel sportif spécifique à la compétition. Le règlement dit que dans de telles conditions, la compétition peut être reportée, ce qui a été décidé, mais après consultation et l'accord des chefs de délégation», a expliqué Janka Claus. Il faut savoir qu'en escrime, comme en judo ou au tennis, la compétition se déroule selon le système de tableau, avec des tours préliminaires (tableau des 128 athlètes jusqu'à 64, pour la première journée), puis a lieu durant la seconde journée le tableau des 64 athlètes jusqu'à la finale. «Je pense que le décalage du coup d'envoi ne va pas influer sur la programmation. Ça va être un peu fatigant pour l'ensemble des athlètes, mais que voulez-vous qu'on fasse, ce n'est pas de notre faute. Pour nous, tout est prêt pour le début de la compétition. Pour absorber ce retard, on nous a demandé de doubler les pistes et les appareils, ce qu'on a fait, donc je pense qu'on va terminer dans les temps les compétitions», selon Bernaoui. Une centaine d'escrimeuses, parmi elles des stars mondiales du fleuret féminin, représentant 19 pays dont l'Algérie, monteront sur les pistes pour se disputer le trophée et les points mis en jeu. Selon le programme initialement établi de la compétition, les épreuves individuelles devaient se dérouler hier et aujourd'hui, alors que la journée de dimanche est réservée au «par équipes». A noter que l'étape d'Alger, la 3e de la Coupe du monde-2017 après Cancun (Mexique) et Turin (Italie), est la seule inscrite au circuit d'Afrique de fleuret féminin.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha