Accueil |Sports |

CAN 2017 : PAS DE MATCH DES VERTS SUR LA TÉLÉVISION ALGÉRIENNE

BeIN SPORTS gâche la CAN

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Depuis le début des années 2000, le plaisir de savourer la messe du football africain a souvent été gâché par beIN SportsDepuis le début des années 2000, le plaisir de savourer la messe du football africain a souvent été gâché par beIN Sports

Cette courageuse décision des responsables de la télévision algérienne, ajoutée à l'action en justice entamée par les autorités égyptiennes à l'encontre du président de la CAF, pourrait être le début de la «révolution» des pays de l'Afrique du Nord contre le monopole de la chaîne qatarie...

L'Algérie ne retransmettra pas les rencontres de la CAN. Le Maroc et la Tunisie négocient toujours et restent dans l'incertitude. L'Egypte a choisi carrément d'ester en justice la Confédération africaine de football. A quelques heures du début de la plus populaire manifestation sportive du continent africain, force est de constater que l'humeur est loin d'être à la fête. Comme chaque année à la veille d'une grand événement sportif, El Jazeera joue à son sport favori qui est de plomber l'atmosphère et gâcher la fête.
Habituellement, la télévision algérienne parvient à «accoucher» au forceps d'un accord avec la chaîne dirigée par le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. Mais pas pour cette CAN 2017, rien n'y a fait. Le couperet est tombé trois jours avant le début de la compétition continentale. L'Etablissement public de télévision (Eptv) rompt les négociations et annonce dans ses JT de jeudi qu'il ne diffusera pas la prochaine coupe d'Afrique des nations au Gabon. Il justifie cette décision par les «coûts en perpétuelle et exponentielle augmentation des droits de retransmission». «L'Eptv regrette qu'une telle situation, au demeurant très fâcheuse, née de l'attitude incompréhensible du détenteur des droits, prive des millions de téléspectateurs, non seulement en Algérie mais également dans toute la région, de regarder les matchs de leurs Equipes nationales dans la plus importante compétition sportive du continent africain, et ce, malgré tous les efforts déployés pour trouver un terrain d'entente à même de rapprocher les positions des différentes parties», souligne un communiqué de l'Eptv. Selon certaines sources, beIN Sports aurait demandé plus de 15 millions de dollars (plus de 160 milliards de centimes) pour les droits d'une dizaine de matchs, et seulement sur les fréquences de la chaîne terrestre. Une somme des plus indécentes que les autorités algériennes ont décidé de refuser de payer, car sachant que ce chantage dépasse l'aspect commercial. Surtout que cette chaîne qui détient en exclusivité les droits de retransmission des rencontres de la CAN fait du deux poids, deux mesures. La chaîne qatarie exige des sommes astronomiques aux pays arabes et africains pour vendre les droits de retransmission de la CAN, elle accepte de vendre à «petit prix» à Eurosport. En décembre dernier, la chaîne sportive Eurosport France a annoncé que ses dirigeants sont parvenus à par accord avec beIN Sports pour l'achat des droits TV des CAN 2017 et 2019. Le prix de la transaction, est surprenant, soit 600.000 dollars pour les deux prochaines éditions de la coupe d'Afrique des Nations au Gabon et au Cameroun,. C'est beaucoup moins que les 15 millions de dollars demandés à l'Algérie. Une bonne nouvelle pour les Algériens qui pourront malgré tout voir la CAN sur Eurosport. La coupe d'Afrique des nations aura aussi une meilleure visibilité à travers le monde, en vendant à une chaîne qui diffuse dans une dizaine de langues, mais la différence de prix est aberrante et pousse à poser des questions quant aux véritables intentions de la chaîne qatarie qui vend, on le rappelle, des milliers de décodeurs dans la région Mena. Une preuve flagrante de la mauvaise foi de cette chaîne qui est en train de faire de la dictature sportive avec la complicité des responsables du sport mondial qui ont oublié les valeurs que dégagent ces compétions. Ils gâchent la fête! Cette courageuse décision des responsables de la télévision algérienne, ajoutée à l'action en justice entamée par les autorités égyptiennes à l'encontre du président de la CAF, sur des relents de malversations pour la vente des droits TV, pourrait être le début de la «révolution» des pays de l'Afrique du Nord contre le monopole de la chaîne qatarie... Car les Marocains et les Tunisiens ont aussi annoncé leur intention de boycotter l'achat de ces droits, ce qui sonnera comme un vrai coup dur pour beIN Sports dont le groupe est en proie à d'énormes difficultés financières. Un énorme manque à gagner du fait que si ces pays n'achètent pas les droits, personne d'autre ne les achètera.BeIN Sports ne pourra se «sucrer» que sur les abonnements qui ne seront pas aussi nombreux que cela, vu que Eurosport et d'autres chaînes vont diffuser la CAN gratuitement. Elle semble donc être tombée dans son propre piège surtout que la rue algérienne, contrairement à ce que tout le monde attendait, tient à saluer le décision des responsables de l'Eptv. Elle s'est déjà même débrouillée pour trouver un système D qui lui permettra malgré tout de suivre les exploits des Fennecs. En parallèle, l'Eptv a promis de ne pas se laisser faire en réitérant «son engagement à continuer d'assumer pleinement sa mission de service public en persévérant dans sa quête de solutions qui permettraient aux téléspectateurs algériens de suivre les grands évènements sportifs en toute sérénité et quiétude». Une surprise n'est donc pas à exclure...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha