Accueil |Sports |

MONDIAL 2017 DE HANDBALL (U21) À ALGER

Bouamra parle d'une situation compliquée

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le président sortant de la Fédération algérienne de handball (FAHB) Saïd Bouamra a nourri des appréhensions quant au maintien du Mondial des moins de 21 ans, prévu l'été prochain, en Algérie, évoquant «une situation compliquée». «Aujourd'hui, la situation est vraiment compliquée. Nous sommes harcelés en permanence par les experts de la Fédération internationale (IHF). Il y a beaucoup de choses qui n'ont pas été résolues en matière d'infrastructures», a alerté Bouamra en marge de l'assemblée générale ordinaire de l'instance tenue à Alger. Deux experts de l'IHF, le Serbe Milan Petonijevic et le Monténégrin Predrag Pavicevic, avaient effectué en février dernier une visite d'inspection à Alger au cours de laquelle ils ont visité divers sites et été reçus par le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali. Il s'agit de la troisième visite après celles effectuées en novembre 2015 et octobre 2016. Elles devraient se poursuivre à raison d`une visite chaque mois jusqu`au début de la compétition le 18 juillet 2017. «Franchement, j'ai des doutes quant au maintien de cette compétition en Algérie. Je suis responsable de mes paroles en présence du représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports. Nous avons saisi qui de droit, j'espère que les choses avanceront dans le bon sens», a-t-il ajouté. Le Mondial des U21 devrait avoir lieu à Alger, à la salle Harcha et la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha