Accueil |Sports |

LIGUE DES CHAMPIONS D'AFRIQUE:L'USM ALGER SE QUALIFIE AUX 8ES DE FINALE

Les Rouge et Noir ont vécu l'enfer à Ouagadougou

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les Rouge et Noir ont vécu l'enfer à Ouagadougou

Les gars de Soustara ont tout simplement été victimes d'un terrible guet-apens orchestré par les hôtes burkinabés du RC Kadiogo au moment de l'arrivée de la délégation usmiste au stade du 4-Août de Ouagadougou.

Malgré sa défaite concédée avant-hier face au club burkinabé du Rail Club de Kadiogo, sur le score d'un but à zéro, notre représentant en Ligue des champions s'est finalement qualifié à la phase des poules des 8èmes de finale de la prestigieuse compétition africaine des clubs. Toutefois, les Algériens de l'USMA ont vécu samedi dernier dans la capitale du Burkina Faso, «l'impensable», pour ne pas dire l'inimaginable, tant les Rouge et Noir ont tout simplement failli y laisser leur peau. Pour preuve, quand bien même nous savions d'avance que les camarades de Koudri allaient subir l'enfer au cours de la manche retour, cependant personne n'avait prédit le terrible cauchemar que vient de vivre le ténor algérois, avant, pendant, et après la rencontre. Pour cause, les gars de Soustara ont tout simplement été victimes d'un terrible guet-apens orchestré par les hôtes burkinabés du RC Kadiogo, au moment de l'arrivée de la délégation usmiste au stade du 4 Août de Ouagadougou. Concernant ce match retour au cours duquel le onze usmiste aligné par le coach Paul Put, avait pour mission majeure de défendre à tout prix ses deux buts d'avance acquis à Bologhine, les Rouge et Noir allaient perdre dès la 28ème mn Sayoud, pour cause d'expulsion, et jouer à 10 tout au long de la rencontre. Or 9 minutes seulement après la pause, les Burkinabés de Kadiogo marquaient ce fameux but de l'espoir, suite auquel les Algérois allaient réagir à deux reprises pour tenter de «tuer» les débats, notamment sur deux corners très mal exploités de la tête par le duo Chafaï-Benyahia.
Par la suite, les coéquipiers de l'omniprésent Koudri, allaient résister jusqu'au bout face à la furia du RC Kadiogo, pour finalement «arracher» avec beaucoup de cran et de courage, la qualification, aux dépens d'un adversaire qui s'est malheureusement avéré un très mauvais perdant, et surtout un indigne représentant de nos amis du Burkina Faso. Après coup, le coach Paul Put qui jouit toujours d'une grande popularité en ex-Haute Volta, s'est dit être complètement consterné par ce que vient de subir son équipe, et que ce n'était pas du tout l'image qu'il connaissait de ce peuple qui adore en réalité le football. Le technicien belge a surtout reconnu avec une profonde tristesse que toute la délégation algéroise a réellement échappé de justesse à la mort. Il est vrai que les Burkinabés du Rail Club de Kadiogo, ont fait preuve de comportements très graves que l'on croyait «révolus» de longue date sur le continent noir.
D'ailleurs à ce titre, les Algériens du MCA ont eux aussi eu droit un traitement très déplorable à Kinshasa de la part de la Renaissance du RDC. Comme quoi, le nouveau président de la Confédération africaine de football, en l'occurrence le Malgache Ahmad Ahmad, va devoir mettre fin à des pratiques qui ternissent l'image de l'Afrique du foot.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha