Accueil |Sports |

IL A TENU HIER SA PREMIÈRE CONFÉRENCE DE PRESSE

"je veux réhabiliter le football national"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une fois n'est pas coutume, le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a tenu un point de presse et une conférence juste à l'issue du scrutin, hier, au CTN de Sidi Moussa, durant lesquels il a abordé plusieurs sujets sensibles.

Zetchi a tenu à remercier les membres de l'assemblée générale, d'anciens joueurs de l'équipe du FLN, tout en rendant hommage au président sortant, Mohamed Raouraoua et son équipe, sans oublier d'expliquer ses priorités dans sa nouvelle mission.

«Je rends hommage à Raouraoua et à son bureau»
Ainsi, Zetchi a débuté sa conférence de presse en déclarant: «Je rends hommage à l'honorable assemblée qui m'a fait confiance. Je remercie vivement ses membres, en particulier les glorieux membres de la Fondation de l'équipe du FLN de par leur présence et leur plébiscite.» Concernant l'atmosphère dans laquelle s'est tenue cette AG élective, Zetchi déclare: «Je considère que ce vote a été démocratique et je ne retiens que la légitimité, avec cette majorité. J'espère être à la hauteur de la mission difficile qui m'attend avec mon équipe.» Le nouveau président de la FAF n'a pas omis de rendre hommage à son prédécesseur, en déclarant: «Je rends hommage à M. Raouraoua et son équipe pour tout ce qu'il a apporté et réalisé durant son mandat. Je lui tire le chapeau à lui et aux membres de son AG».

«reconstruire la pyramide par le bas»
Pour le nouveau patron de la FAF: «Aujourd'hui et pour avoir discuté avec la majorité des membres du BF, l'un des chantiers importants est la réhabilitation du football, et reconstruire la pyramide par le bas en réformant le football amateur, vivier du football en général mais ceci ne veut pas dire mettre de côté les autres projets, car il faut bien faire attention aux différentes EN et notamment la sélection A qui reste la vitrine du football algérien.»

«Le futur sélectionneur des Verts sera nommé dans 15 jours»
Zetchi s'estime être conscient de l'urgence et de la priorité des brèves échéances et à court terme des Verts: «On a commencé à travailler avant d'être à la tête de la FAF. Je ne peux vous donner de nom», dit-il «mais je peux vous annoncer que nous avons des CV prêts et nous allons consulter les membres du BF pour celui qui répond à la philosophie. Celui-ci sera nommé après les travaux du BF. En ce qui concerne les premières actions primordiales, «une réunion du BF est prévue avant la fin du mois pour répartir les tâches de chacun et tout de suite après, on commencera notre mission en s'attaquant aux urgences dont la nomination du sélectionneur, très vite, soit dans 15 jours. On doit ensuite s'attaquer au projet de la réorganisation de la DTN et d'autres chantiers qui nous attendent.»

«Le joueur local, un vivier à valoriser»
Pour la sélection A, Zetchi déclare qu'elle «doit être composée des meilleurs joueurs; ce n'est ni Zetchi ni les membres du BF qui en seront chargés. Mais c'est au nouveau sélectionneur et son staff de le faire avec aussi bien des joueurs locaux que ceux évoluant à l'étranger. Nous devons contacter les joueurs évoluant à l'étranger pour les réconforter, tout en n'oubliant pas d'encourager les joueurs locaux en leur donnant surtout confiance que les portes de l'EN A leur sont ouvertes. Le nouveau sélectionneur doit résider en Algérie et suivre les joueurs locaux avec des stages réguliers avant d'autres aux dates FIFA et ça avec les meilleurs joueurs évoluant à l'étranger. Le prochain sélectionneur doit donc répondre à cette réalité du football. Et c'est donc au sélectionneur d'imprégner une philosophie de jeu qui répond aux qualités individuelles des joueurs qui composent la sélection».

«La Dncg accompagnera les clubs pour une meilleure gestion»
Questionné sur la réactivation de la Dncg, soit la direction du contrôle de la gestion des clubs, le nouveau président de la FAF a expliqué qu'elle a comme objectif d'accompagner les clubs dans l'équilibre de leurs budgets. «Elle doit accompagner les clubs à respecter l'équilibre des budgets et ne plus permettre d'aller au déficit et à l'endettement; c'est un pas vers le fair-play financier. Reste la question: comment traiter les dettes et les déficits des clubs? c'est une autre discussion...» Pour Zetchi, le plafonnement des salaires ne se décrète pas pour une véritable société commerciale comme le sont les clubs professionnels. La réactivation de la Dncg doit garantir que les clubs ne dépensent que ceux qu'ils ont dans leurs caisses. D'autre part, le nouveau patron de la FAF annonce: «Je proposerai au BF une amnistie générale des arbitres, joueurs et toutes forces vives activant dans le foot pour tourner une page sur une nouvelle base.» Par ailleurs, il a rappelé: «J'ai été clair dans mes interventions et je souhaite l'activation de la corporation des joueurs en activité, des entraîneurs, des arbitres et celle des anciens joueurs avec le président Ali Fergani, qui sont des partenaires qui doivent être organisés pour apporter leur pierre à l'édifice.

«On va lancer quatre centres de formation à travers le pays»
Concernant les centres de formation ou Académies du football, le nouveau parton de la FAF indique: «Je propose la conception d'un projet de quatre centres fédéraux, répartis géographiquement: un par région. Dans ces centres fédéraux, on doit trouver un système pour les clubs n'ayant pas les ressources ou moyens nécessaires pour construire des centres et avoir des logistiques en place. Je précise que les importants moyens financiers laissés par le BF sortant et son président, Raouraoua, seront discutés au BF pour être consacrés au développement du football. Et qui dit développement du football, dit construire des centres de formation ou académies pour investir dans ces centres avec les clubs, le temps que ces clubs justement aient construit leur propre académie ou centre», a ajouté le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi.

«La sortie de Raouraoua de la CAF est une perte pour l'Algérie»
Enfin, interrogé sur la sortie de Mohamed Raouraoua du Comité exécutif de la CAF, Zetchi dira: «C'est une perte pour l'Algérie et qui aurait pu aider largement notre football. Je suis vraiment désolé pour Raouraoua mais je pense que nous avons des hommes qui ont de l'expérience comme Zefzef qui va nous servir. Nous n'allons jamais prôner la politique de l'exclusion, mais surtout capitaliser l'expérience de tous les acteurs du football algérien capables d'apporter le plus», conclut le nouveau boss du football algérien.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha