Accueil |Sports |

L'USM ALGER S'EST RASSURÉE FACE AU MCO

Les Rouge et Noir dès aujourd'hui au Zimbabwe

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les Rouge et Noir dès aujourd'hui au Zimbabwe

Le dernier champion en titre continue de mettre la pression sur le duo ESS-MCA, et cela n'est pas pour déplaire au coach Paul Put dont le dernier sourire affiché mardi soir à Bologhine, traduit parfaitement aujourd'hui la satisfaction actuelle du technicien belge.

Phase des poules de la prestigieuse Ligue des champions, oblige, les Rouge et Noir de Soustara s'envolent aujourd'hui à destination du Zimbabwe où notre actuel unique représentant en C1 en découdra cette fois, le 24 de ce mois, avec le Caps United de Harare. Mais avant d'effectuer ce nouveau périple africain, le ténor algérois a livré avant-hier au stade Omar-Hammadi de Bologhine son match retard de la mise à jour de la 26ème journée de la Ligue 1 Mobilis, et au terme duquel les gars de Soustara ont finalement assuré l'essentiel, en empochant les trois points aux dépens des Hamraoua du MC Oran (2-1). Une dernière victoire en date des Rouge et Noir, synonyme de retour à la 3ème place avec 42 points, et aussi la possibilité d'entrevoir le meilleur sur le podium final, toujours mené par le leader, Sétif (47 pts) et son poursuivant direct, en l'occurrence le MC Alger (43 pts).
En d'autres termes plus clairs, le dernier champion en titre continue de mettre la pression sur le duo ESS-MCA, et cela n'est pas pour déplaire au coach Paul Put dont le dernier sourire affiché mardi soir à Bologhine, traduit parfaitement aujourd'hui la satisfaction actuelle du technicien belge. Pour cause, en alignant avant-hier un onze usmiste au sein duquel la plupart des éléments clés habituels, ont contribué au dernier succès des Rouge et Noir, avec comme mention très spéciale pour le jeune Raouf Benguit, Paul Put qui avait été contraint de se passer dès services du revenant Beldjillali, suite à une énième blessure de l'ex stratège de la JS Saoura, a réussi le pari de rassurer tous les supporters usmistes. Il est vrai que les Rabie Meftah, Sayoud, Derfellou, Meziane, Koudri, Chafaï, Benyahia, Abdellaoui, et notamment un Benguit en superforme, ont attendu la seconde période de jeu, pour faire plier des Hamraoua trop «défensifs» avant-hier.
L'entrée dès l'entame de la 2ème mi-temps d'Andria, au lieu et place d'un Bourenane pas vraiment convaincant sur le côté droit de l'attaque usmiste, a finalement permis à l'attaquant malgache d'ouvrir le score (49ème mn), pour le plus grand dépit de l'excellent keeper Natèche. Un premier but algérois qui allait d'ailleurs donner des ailes à des Rouge et Noir totalement dominateurs, alors que du côté du onze oranais cher aux Hamraoua, les Sebbah, Belabbès, Nessakh, Helaïmia, Heriat, et autres Ferrahi, semblaient éprouver toutes les peines du monde pour sortir de leur camp.
D'ailleurs, même les deux excellents attaquants, en l'occurrence Bennaï, et notamment le jeune prometteur Souibaâ, ont rarement mis en sérieuse difficulté le portier usmiste Zemmamouche. Pis encore, les incessants coups de boutoir des gars de Soustara, allaient se concrétiser par un 2ème but à la 88ème mn de jeu, suite à un coup-franc très bien frappé des 30 m par Meftah, et miraculeusement repoussé par le Keeper Natéche dans les pieds de Meziane. Un ballon sur lequel l'attaquant international des U 23, n'allait pas se louper, en ajoutant un but du break raté auparavant par Rabie Meftah sur penalty, et dont la «Panenka» avait échoué sur la barre transversale. Les Algérois qui avaient d'ailleurs failli à maintes reprises par corser l'addition, notamment par le duo Derfellou-Andria, ont fini par encaisser un but durant le temps additionnel, lorsque Souibaâ reprenait victorieusement de la tête, un ultime centre de Sebbah. Après-coup, le coach Paul Put a estimé sur un ton de pleine satisfaction, que son équipe a surtout fait preuve de beaucoup de réalisme après la pause, et malgré un petit relâchement de ses joueurs, l'USM Alger a assuré les trois points qui peuvent désormais laisser entrevoir le meilleur, car selon le technicien belge, en football le rêve est toujours permis. Côté Hamraoua, le coach adjoint de Jean Michel Cavalli, en l'occurrence Bachir Mechri, le toujours sympathique «Baby», reconnaissait être très déçu par cette dernière contreperformance du MCO, en estimant que son équipe a finalement payé cash trop d'erreurs en seconde mi-temps. Concernant le public usmiste, ce dernier a tout simplement évité de «conspuer» le français Cavalli, et a plutôt préféré supporter sans arrêt les Rouge et Noir, notamment en entonnant durant tout le match des chants à la gloire des gars de Soustara. Une rencontre marquée par un fair-play total, et au terme de laquelle le club Algérois, a surtout «rassuré» tous ses fans. Il est surtout très clair qu'au cours de cette fin de saison des plus chaotiques, l'USM Alger fait preuve aujourd'hui d'un véritable regain de forme en championnat, et surtout de sérénité en abordant désormais la très importante phase qualificative aux demi-finales de la prestigieuse Ligue des champions. Une compétition africaine de premier choix sur le continent noir, et qui semble avoir donné de nouveau des ailes aux Rouge et Noir, pour la plus grande joie de tous les usmistes, sortis «ravis» avant-hier soir du stade Omar-Hamadi de Bologhine, et déjà tous prêts à remettre çà, dès le 29 mai prochain au 5-Juillet, lors du derby NAHD-USMA. Mais dans l'immédiat, les Rouge et Noir s'envolent dans quelques heures vers le Zimbabwe, d'où l'obligation de maintenir le bon cap face au Caps United.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha