Accueil |Sports |

MO BÉJAÏA

Les Crabes à pied d'oeuvre à Alger

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
mustapha biskri aura pour mission de relancer le mobmustapha biskri aura pour mission de relancer le mob

C'est la dernière ligne droite pour les Vert et Noir de Yemma Gouraya avant l'entame de l'exercice 2017-2018.

Une troisième phase de préparation après la toute première marquée par la reprise des entraînements à Béjaïa suivie par une deuxième phase de préparation à Hammam Bourguiba en terre tunisienne. Elle a débuté vendredi dernier par un regroupement d'une dizaine de jours à Dar El Beïda à Alger. Une dernière ligne droite très importante pour l'équipe la plus populaire de la Soummam qui a quitté le championnat d'élite nationale après une belle et riche expérience. Le nouvel entraîneur des Béjaouis, Mustapha Biskri, aura l'occasion de bien peaufiner sa préparation d'intersaison pour être fin prêt pour l'entame du championnat le 25 août prochain.
L'équipe de la Soummam, qui a frôlé l'extinction, s'est refaite une nouvelle peau grâce à l'abnégation et le savoir-faire en la matière de son président du conseil de gestion, Mustapha Rezki en l'occurrence.
Un gestionnaire rôdé, expérimenté et surtout clairvoyant. Malgré une situation de crise des plus aiguës, une crise multidimensionnelle en somme, le président du conseil d'administration de la SPA/MOB, Amer Boudiab en l'occurrence, a vu en la personne de Mustapha Rezki l'homme, sinon le seul homme de la situation. Un choix qui s'est avéré productif, car en un laps de temps, l'équipe qui se trouvait au fond du gouffre, a retrouvé enfin «la surface» pour se remettre sur les rails.
En effet, il a fallu régler les arriérés des salaires, stopper les plaintes au niveau de la CRL, garder l'ossature de l'équipe, négocier avec les nouvelles recrues et enfin engager un staff technique à même de relever le défi de préparer l'équipe et de jouer par la suite les premiers rôles comme le souhaite le président du conseil de gestion de la Sspa/MOB.
Une mission difficile, voire même très compliquée pour un club qui a connu une rétrogradation des plus amères. En effet, les Crabes qui ont marqué de leur empreinte leur passage en Ligue 1, marquée par une coupe d'Algérie arrachée haut la main, un titre honorifique de champion d'hiver, un statut de vice-champion d'Algérie et une finale de la coupe de la CAF, se retrouvent désormais relégués en deuxième zone du football national. Une place qui ne devait pas être la sienne si les dirigeants qui présidaient à la destinée du club avaient su et pu être à la hauteur pour sauver le club du purgatoire. Aujourd'hui, la situation est là.
Le club est en Ligue 2 et surtout endetté. La nouvelle direction fait en sorte de sauver le club d'abord et avant tout d'une mort certaine, puis le remettre sur rails et s'attaquer par la suite aux problèmes de fond relatifs au statut du club sur les deux plans macro et microgestion pour assainir les comptes et repartir du bon pied. À présent, tout doit se jouer sur le démarrage effectif de l'équipe. Car seule la sérénité permettra à la nouvelle direction de bien faire les choses en parallèle, à savoir faire marcher l'équipe d'une part et d'autre part s'attaquer au volet assainissement de la situation. C'est pour cette raison justement que le président du conseil de gestion a mis le paquet sur le volet recrutement puis sur la préparation d'intersaison pour être fin prêt pour l'entame de la nouvelle saison footballistique 2017-2018 que les Crabes souhaitent être la bonne pour eux.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha