Accueil |Sports |

ELIMINATOIRES DU CHAN 2018 : L'EN A' RATE SA PREMIÈRE MANCHE FACE À LA LIBYE

Les locaux et Alcaraz piégés

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
le but de Derfalou n'a pas suffi pour éviter la défaite aux vertsle but de Derfalou n'a pas suffi pour éviter la défaite aux verts

Il est vrai que les joueurs algériens ont fait des efforts pour reprendre l'avantage, mais psychologiquement et physiquement les Verts n'étaient vraiment pas mûrs.

Personne ne pensait que la sélection algérienne des joueurs locaux raterait son premier match aller du dernier tour qualificatif pour le compte du championnat d'Afrique des nations CHAN 2018, face à l'équipe libyenne au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine (2-1). Pourtant, sur le terrain, c'est l'équipe algérienne drivée par le sélectionneur des A, l'Espagnol Lucas Alcaraz, qui a ouvert la marque dès la 1ère minute du jeu par Oussama Derfalou. Mais, pas moins de quatre minutes plus tard, l'équipe libyenne a égalisé suite à une bourde du gardien de but Rahmani. Il est vrai que les joueurs algériens ont fourni des efforts pour reprendre l'avantage, mais psychologiquement et physiquement les Verts n'étaient vraiment pas mûrs! Dès le retour des vestiaires, le virevoltant Ali Al Lafi double la mise pour son équipe afin de prendre un ascendant psychologique sur les joueurs d'Alcaraz. Mieux encore, on attendant les Algériens à domicile, on a vu une sélection libyenne jouant justement comme à domicile puisqu'elle a nettement dominé la partie. Elle aurait même pu facilement terminer par un score plus large avec un peu plus de réussite au finish alors que l'Equipe nationale algérienne a totalement raté le coche. Des explications pour cette défaite amère et surtout inattendue, il y en a plusieurs. La première est ce «onze» rentrant du coach Alcaraz qui a laissé sur le banc, pour ne pas dire dans les tribunes des joueurs chevronnés tels Cherif El Ouazzani, Chaâl, Djahnit, Boubekeur et Zeroual. De plus, la paire défensive Bedrane-Madani manquait visiblement de cohésion et de complémentarité. Le gardien de but Rahmani a été mal inspiré durant ce match et devrait certainement se mordre les doigts pour cette erreur technique qu'il a commise provoquant le but égalisateur des visiteurs, ce qui a encouragé cette formation libyenne bien regroupée autour d'un très efficace Ellafi. Et pourtant, aux dires du coach Alcaraz, cette sélection des joueurs locaux est bien capable de se qualifier à la phase finale de ce championnat d'Afrique des nations 2018 prévu au Kenya. Mais avec un tel rendement et surtout un tel comportement psychologique, c'est loin d'être le cas. Mieux encore, on attendait une belle option de la part des Algériens, mais ce sont les Libyens qui ont, par contre, pris une sérieuse option pour la qualification avec ces buts marqués à l'extérieur. Quelles chances pour les Verts au match retour? A cette question la réponse est très simple, il va falloir d'abord gagner cette rencontre retour prévue le 18 du mois en cours au stade M'hiri de Sfax et encore avec une large différence de buts! Derfalou, Boulaouidet et leurs compatriotes sauront-ils relever ce défi? Tout est donc remis en cause et c'est aux joueurs de prouver qu'ils sont non seulement capables de se qualifier malgré cette première défaite, mais surtout, montrer qu'ils sont aussi forts mentalement et psychologiquement, sans oublier ce côté physique qui leur a fait également défaut lors de cette première manche. A Alcaraz et son staff de bien étudier les points forts et les points faibles des Libyens pour savoir comment les contrer au match retour, décisif et surtout éviter les erreurs déjà commises...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha