Accueil |Sports |

EL HADI OULD ALI VEUT LA TÊTE D'ALCARAZ

Djamel Belmadi futur coach des Verts?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'ancien meneur de jeu des Verts favorable à un retour en sélectionL'ancien meneur de jeu des Verts favorable à un retour en sélection

Tout en cherchant une formule pour rompre le contrat qui lie Alcaraz à la FAF, Zetchi a voulu gagner du temps pour dénicher le successeur de ce technicien et qui serait peut-être Djamel Belmadi.

Selon toute vraisemblance, les jours du coach ibérique des Verts, Lucas Alcaraz, sont désormais plus que jamais comptés. En effet, ayant essuyé une raclée contre les Lions indomptables (2-0) et qui fait reculer ainsi l'EN algérienne 10 ans en arrière, les responsables de la Fédération algérienne de football sont sur le point de se séparer à l'amiable de l'ex-coach du FC Grenade, comme cela a été déclaré auparavant par son président, Kheïreddine Zetchi. Ce dernier a même fixé le match contre le Nigeria comme ultime escale de l'Espagnol à Alger avant de plier bagage et rentrer en Andalousie. Entre-temps, tout en cherchant une formule magique pour rompre le contrat qui lie Alcaraz à la FAF sans causer de gros dégâts financiers, Zetchi a voulu également gagner du temps pour dénicher le successeur de ce modeste technicien afin de diriger les Verts dès le mois de décembre en vue de la préparation à la seconde sortie des partenaires de M'Bolhi face au Gabon pour la seconde journée des éliminatoires de la CAN 2019. De ce fait et selon une source proche du Bureau fédéral de la FAF, l'ex-entraîneur de Lekhwiya, Djamel Belmadi, devrait succéder à Lucas Alcaraz après le match Algérie-Nigeria du 23 novembre prochain et qui sera la «dernière» du sélectionneur espagnol à la tête des Verts. Selon cette même source, le président de la FAF, Kheïrredine Zetchi et Alcaraz ont trouvé un accord «à l'amiable», afin de mettre fin au contrat du coach espagnol dont le bilan est négatif sur tous les plans. Par ailleurs, l'ancien international algérien, Belmadi, a lui aussi assuré de sa disponibilité à driver les Verts, selon cette source, mais qui ne voudrait pas se précipiter avant d'y voir plus clair. Cela intervient au lendemain de la sortie fracassante du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, qui a demandé ouvertement au président de la FAF de prendre une décision radicale et ferme quant à l'avenir d'Alcaraz et de mettre tout de suite fin à ses fonctions. Le ministre responsable du secteur a déclaré: «La situation de l'Equipe nationale est devenue intenable et dangereuse. Le président de la FAF en est conscient, mais je pense qu'il doit vite prendre une décision quant à l'avenir d'Alcaraz, dans l'intérêt de l'EN.», qui ajoute que selon lui, le bilan de l'Espagnol est négatif: «Je suis triste pour la situation de l'Equipe nationale et la mise à l'écart de trois joueurs n'était pas dans l'intérêt de l'EN.» Cela sonne clairement comme un ordre indirect pour le président de la FAF afin d'apaiser les pressions qui entourent l'EN. El Hadi Ould Ali a décidé solennellement de mettre la pression sur Zetchi pour limoger Alcaraz, avant de tirer directement sur Sofiane Feghouli en déclarant: «Ce sont les déclarations de Feghouli et il doit assumer la pleine responsabilité de ce qu'il a dit.», avant de conclure que c'est «au Bureau fédéral de se réunir et prendre les décisions qui s'imposent. Aujourd'hui, le peuple algérien retient que nous sommes les derniers de ce groupe et c'est tout». De quoi ouvrir une nouvelle page de polémique qui enfonce, si besoin est, davantage le football algérien.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha