Accueil |Sports |

RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU FÉDÉRAL AUJOURD'HUI

Alcaraz officiellement limogé?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un accord à l'amiable devrait être trouvé entre Zetchi et Alcaraz pour la résiliation à l'amiable du contrat de ce dernier...Un accord à l'amiable devrait être trouvé entre Zetchi et Alcaraz pour la résiliation à l'amiable du contrat de ce dernier...

L'avenir de l'Espagnol à la tête des Verts semble être scellé. On évoque déjà les noms de Belmadi et Courbis pour le remplacer.

Suite à la grosse pression qui pèse sur le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheiredine Zetchi, surtout après la dernière défaite de la sélection algérienne de football face au Cameroun à Yaoundé, et les critiques acerbes contre le sélectionneur Lucas Alcaraz et son staff technique espagnol, une réunion extraordinaire du Bureau fédéral (BF) est donc attendue avec impatience par les férus du football algérien aujourd'hui. Cette troisième défaite d'affilée de la sélection algérienne de football sous la coupe du staff technique espagnol a eu tellement de répercussions dans le monde du football algérien, que d'aucuns avaient même annoncé une «démission» du président Zetchi prévue lors de cette réunion extraordinaire du BF si bien sûr, celle-ci aura bien lieu, car jusqu'au moment où on mettait sous presse, aucune information n'est venue confirmer ou infirmer la programmation de cette réunion extraordinaire. D'ailleurs, même lorsque le président Zetchi a infirmé l'information l'annonçant comme démissionnaire, le premier responsable de la FAF n'a pipé mot sur cette éventuelle réunion extraordinaire du BF.Et comme il n'y a pas d'infirmation, cela veut dire que la réunion est bien programmée. Pourquoi une réunion extraordinaire? La première raison est justement cet éventuel limogeage ou pour être diplomatique, le «remerciement» du staff technique espagnol et à sa tête, le sélectionneur Lucas Alcaraz. La situation de l'EN, de la DTN, de la CFA, la répartition des tâches des membres du BF, ainsi que la relation électrique avec le président de la LFP seront aussi abordées, ce mercredi. Cette réunion extraordinaire est donc prévue pour mettre à plat tous les différends annoncés entre le président de la FAF et ses proches collaborateurs ainsi que de passer en revue les dossiers chauds d'actualité.D'aucuns savent qu'en réalité, Zetchi veut maintenir coûte que coûte le sélectionneur, non pas, parce qu'il doit payer une forte indemnité de départ en cas de séparation sans consentement du staff concerné, mais surtout pour «la stabilité» qu'il prône pour les Verts. Seulement, les fans des Verts, des membres du Bureau fédéral, voire même le ministre de la Jeunesse et des Sports, lui-même, ne veulent plus du coach Alcaraz. Encore faut-il rappeler que certains membres influents du Bureau fédéral n'ont pas apprécié la démarche de cavalier seul faite par le président pour choisir Alcaraz et surtout insister pour l'engager sans leur consultation. Mais après les deux défaites contre la Zambie, Zetchi voulait se rattraper en «impliquant» les membres du BF dans la gestion de la sélection algérienne. Et c'est ainsi que Ould Z'mirli et Haddad, les deux-vice-présidents, ont été sollicités pour prendre en charge le suivi de l'EN, mais seul, Ould Z'mirli a accepté. Seulement, lors du déplacement des Verts à Yaoundé, ce n'est point Ould Z'imirli et encore moins le président de la FAF qui se sont déplacés avec les Verts. La délégation algérienne a été conduite par le manager général Hakim Medane, accompagné du membre fédéral Rachid Gasmi. Le refus des deux vice-présidents de faire le voyage à Yaoundé montre si besoin est, la «mésentente» entre les deux vice-présidents et le président de la FAF.Or, ces deux vice-présidents et bien d'autres membres du BF ne veulent plus entendre parler d'Alcaraz comme sélectionneur.D'où l'importance de ce sujet aujourd'hui. D'autant qu'une réunion devrait avoir lieu hier entre Alcaraz et le président Zetchi pour trouver un terrain d'entente pour une séparation à l'amiable. Pour Zetchi, Alcaraz n'a pas convaincu par ses résultats et c'est pourquoi il a finalement accepté à contrecoeur de discuter avec le sélectionneur pour une séparation à l'amiable. Zetchi et les membres du BF ont convenu selon le dernier communiqué de la FAF de permettre à Alcaraz d'assurer sa mission jusqu'au prochain match contre le Nigéria à Constantine le 10 novembre prochain. Mais, la pression est tellement lourde que des observateurs, des spécialistes, le ministre, des membres du BF et des supporters des Verts ne veulent plus perdre de temps. Pourquoi laisser un coach driver la sélection pour un dernier match et ne pas gagner ce match justement pour le nouveau sélectionneur. Et cette éventualité posera aussi donc le problème du choix du nouveau sélectionneur. Et là, on évoque déjà les noms de Belmadi et Courbis. Ce «remerciement» nécessite un nouveau staff et donc la DTN devrait avoir son mot à dire. Or, Tikanouine n'est plus DTN et on parle de Saâdane comme probable successeur et Charef comme DEN. La nomination d'un DTN est donc beaucoup plus importante que celle d'un nouveau coach. Car la DTN doit se doter d'une commission technique justement pour le choix non pas du futur coach de l'EN, mais de tous les coachs des sélections nationales. De plus, la Commission fédérale des arbitres est aussi sans président après le départ de Koussa pour contester la décision du président de la FAF de lui réduire sa mission...C'est dire toute l'importance de cette réunion extraordinaire du Bureau fédéral de la FAF aujourd'hui.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha