Accueil |Sports |

MONDIAL 2017 DE PÉTANQUE (JUNIORS FILLES)

Les Algériennes échouent au pied du podium

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Cette compétition a réuni 43 équipes filles de 42 nationsCette compétition a réuni 43 équipes filles de 42 nations

Au concours de triplette (équipe de trois joueuses), le trio composé de Nadia Agouni, Amel Benabdelmalek et Ranya Kouadri, a été éliminée en quarts de finale par l'Italie (12-13), dans une partie très disputée et qui pouvait sourire aux Algériennes.

Les représentantes algériennes à la 16e édition du Championnat du monde (juniors) de pétanque qui s'est clôturée à Kaihua (côte Est de la Chine), ont échoué au pied du podium, en triplette et au concours du tir de précision, après avoir été sorties en quarts de finale joués, samedi dernier, a rapporté le site de la Fédération internationale de pétanque et jeu provençal (FIPJP).
Au concours de triplette (équipe de trois joueuses), le trio composé de Nadia Agouni, Amel Benabdelmalek et Ranya Kouadri, a été éliminée en quarts de finale par l'Italie (12-13), dans une partie très disputée et qui pouvait sourire aux Algériennes, n'était-ce le manque d'expérience qui était très visible durant la partie et déterminant enfin sa fin. Pourtant, les coéquipières de Agouni avaient bien entamé le concours qui a réuni
43 équipes filles de 42 nations, en se distinguant durant les cinq premiers tours qualificatifs, devant respectivement, l'Inde (13-0), l'Allemagne (13-12), l'Espagne (12-11) et l'Angleterre (13-9), avant de perdre face à la Chine (10-05).
Ce score de quatre succès contre une défaite avait qualifié l'équipe algérienne aux 8es de finale du concours. Face à l'Australie pour le compte du 8e de finale, les protégées de l'entraîneur national, Ramdane Ghersi ont éliminé facilement, l'Australie (13-3), avant de perdre en quarts de finale face à l'Italie (12-13).
Le titre mondial a été remporté par la France devant Madagascar (13-6). Au concours de tir de précision, l'Algérie était représentée par la jeune Nadia Djabri dont le chemin s'est arrêté aussi au pied du podium. Djabri a été éliminée en quarts de finale par la Thaïlandaise Wongchuvej Phantipha (son vis-à-vis), lors de la partie et qui a réalisé plus de points que l'Algérienne (33 contre 26). D'ailleurs, la Thaïlandaise a pu atteindre la finale qu'elle a perdue devant la Cambodgienne, Ke Leng vainqueur du concours avec 43 points contre 38.
La tireuse Nadia Djabri s'était qualifiée pour les quarts de finale en réalisant 35 touches en cinq rounds, ex aequo avec l'Italienne Vanessa, alors que la première place des qualifications était revenue Ke Leng (Cambodge) avec 46 points.
Chez les juniors garçons Hmida Zerrouk avait pris la 5e place au tir de précision après sa courte défaite face au Thaïlandais Doninchai Kanasak (28-30), alors que l'équipe de la triplette a été éliminée en 8es de finale par la Belgique (7-13), après quatre succès aux cinq premiers tours de qualifications.
«Le constat que je fais personnellement de cette honorable prestation des équipes algériennes dans ce Mondial, est que nos athlètes entament bien la compétition, mais fléchissent à l'approche du but (podium), par manque de confiance, de fatigue ou de concentration.
De là, je crois qu'un travail psychologique est plus que nécessaire, surtout pour nos jeunes juniors, en prévision des prochaines échéances internationales», a tenu à expliquer Mohamed Yacine Kafi, ancien bouliste et actuel membre du bureau exécutif de la Fédération internationale de boules (FIB) et président de la Confédération africaine de Raffa (CAR).

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha