Accueil |Sports |

ILS REVENDIQUENT 5 MOIS DE SALAIRE

Les joueurs de l'USMH en grève!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Rien ne va plus dans la maison des HarrachisRien ne va plus dans la maison des Harrachis

C'est pour la troisième fois depuis l'entame de la saison que les joueurs ont décidé d'observer une grève.

Les joueurs de l'USM El Harrach ne font plus confiance en leur président, Fayçal Bensemra qui, selon eux, n'a jusqu'à présent pas tenu ses promesses de les régulariser sur le plan financier. Pourtant une réunion a été prévue lundi dernier, entre les joueurs et leur président, mais ce dernier a été bien surpris de constater qu'aucun de ses éléments n'était présent sur les lieux de cette réunion. Les joueurs revendiquent simplement leurs 5 mois de salaires toujours impayés. A chaque fois, le président du club les réconfortait en leur promettant de régler ce problème, en vain. Et c'est ce qui fait que c'est pour la troisième fois depuis l'entame de la saison que les joueurs ont décidé d'observer une grève. La dernière a été celle déclenchée au lendemain du match face à la JS Saoura.
Les joueurs ont donc bien raté la séance d'entraînements de lundi dernier prévue au stade d'El Hamiz. Les joueurs parmi lesquels des mariés et certains habitants hors d'Alger déplorent toujours cet état de fait de la non-tenue des promesses de leur président. Et apparemment, les joueurs harrachis ne comptent pas céder cette fois-ci, insistant sur leur dû. Malgré les tentatives du président et ses proches qui ont tout fait pour convaincre les joueurs de se rendre au stade et essayer de trouver un terrain d'entente, les joueurs ont complètement ignoré ce dernier qui les attendait toute la journée au stade d'El Hamiz. Il n'y avait que le capitaine Hadj Bouguèche et l'entraîneur Hamadi Daou à qui le président a demandé de convaincre les joueurs de reprendre les entraînements, en vain. Aux dernières nouvelles, les joueurs sont décidés à aller jusqu'au bout de leurs revendications en prolongeant leur mouvement de grève.
Ce qui a fait réagir les joueurs en allant jusqu'à reprendre la grève interrompue par deux fois sur insistance du coach, c'est le fait que le président Bensemara a encaissé la somme de 1,3 milliard de centimes d'Ooredoo. Mais, ils constatent dépités que leur président n'a pas fait le nécessaire pour régler leurs arriérés financiers. Et ce qui complique encore plus la situation du président Bensemara, c'est le fait que certains membres de son conseil d'administration ont revendiqué son départ. A leur tête, l'actionnaire Nasreddine Baghdadi qui a d'ailleurs décidé de ne plus faire partie de ce conseil précisant que: «L'équipe est prise en otage par la direction actuelle. Moi je ne fais plus partie du conseil d'administration depuis le mois de septembre et je refuse de travailler avec des incompétents», fait savoir Baghdadi. Il ne reste donc plus qu'à attendre cette fameuse ouverture du capital du club pour voir le départ de Bensemra et l'arrivée de nouveaux investisseurs capables de régler la situation financière de l'équipe pour que l'équipe reprenne ses lustres d'antan.
Actuellement, l'USMH se trouve à l'avant-dernière place au classement avec un total de 9 points, soit à deux points du dernier classé. De plus, cette situation préoccupe enfin les fans qui attendent justement leur équipe dans le prochain derby face au MC Alger le week-end prochain...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha