Prévisions pour le 21 Juillet 2018

 Adrar Min 32 °C Max 47 °C
30
 Laghouat Min 25 °C Max 42 °C
30
 Batna Min 25 °C Max 38 °C
34
 Biskra Min 32 °C Max 44 °C
34
 Tamanrasset Min 23 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 20 °C Max 30 °C
30
 Alger Min 21 °C Max 30 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 34 °C
30
 Annaba Min 24 °C Max 34 °C
30
 Mascara Min 18 °C Max 32 °C
30
 Ouargla Min 32 °C Max 47 °C
30
 Oran Min 25 °C Max 28 °C
30
 Illizi Min 29 °C Max 42 °C
30
 Tindouf Min 31 °C Max 45 °C
30
 Khenchela Min 26 °C Max 38 °C
30
 Mila Min 23 °C Max 35 °C
34
 Ghardaïa Min 29 °C Max 42 °C
30
Accueil |Sports |

ENTRE RONALDO ET MESSI

Le duel des légendes continue

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un vrai duel de buteursUn vrai duel de buteurs

Jeudi soir à Paris, Cristiano Ronaldo a égalé son éternel rival, Lionel Messi, en remportant un cinquième Ballon d'or. Le point en statistiques sur leur rivalité.

Cristiano Ronaldo a reçu jeudi le cinquième Ballon d'or de sa carrière. Il égale ainsi son meilleur ennemi, l'Argentin Lionel Messi, lui aussi cinq fois lauréat du trophée. C'est bien simple: depuis 10 ans, les deux rivaux se partagent première et deuxième place, à l'exception faite de l'année 2010, La rivalité entre les deux hommes n'en finit plus d'animer les débats entre fans des deux joueurs. Mais de cette opposition sans fin, peut-il y avoir un vainqueur? Deux serial buteurs... et passeurs!
La rivalité entre Messi et Cristiano Ronaldo est avant tout une histoire de statistiques individuelles.
Les deux joueurs ont pris l'habitude depuis leurs débuts d'enchaîner les buts comme des perles.
Le feu follet argentin facture en club et en équipe nationale confondus le total hallucinant de 585 réalisations en 826 matchs, soit un ratio de 0,7 but/match. Mais c'est bien Ronaldo qui remporte de peu ce match des buteurs avec un total de 615 buts en 853 apparitions pour un ratio de 0.72 but par match. Cependant Messi repasse devant si l'on ajoute à son total ses 275 passes décisives.
Le natif de Rosario atteint effectivement une proportion d'un geste décisif par match, quand son rival, avec ses 224 passes, est derrière d'un cheveu. Ces statistiques, aussi impressionnantes soient-elles ne parviennent donc pas à départager clairement le duo. Si les deux hommes compilent à eux deux 10 Ballons d'or, il ne s'agit pas du seul honneur que se partagent ces légendes. Ronaldo a ainsi terminé quatre fois meilleur buteur de son championnat domestique (trois fois en Liga, une fois en Premier League), tout comme Messi.
L'Argentin est cinq fois meilleur buteur de Ligue des champions, Ronaldo six. À noter tout de même que Ronaldo a obtenu le prix Puskas du plus beau but de l'année 2009, trophée que Messi n'a jamais obtenu. La «Pulga» répondra quelques années plus tard en étant élu meilleur joueur de la Coupe du monde 2014.
Les records individuels renvoient également les deux joueurs dos à dos, car si «CR7» est meilleur buteur (et passeur) de l'histoire de la Ligue des champions, Messi est, lui, meilleur buteur de tous les temps en Liga. Ils sont également meilleurs buteurs de leurs équipes nationales respectives. Léger avantage pour Messi sur le plan des trophées collectifs. Si, sur les scènes européenne et mondiale, les deux hommes font jeu égal (4 Champion's League, 3 Supercoupes de l'UEFA et 3 Mondiaux des clubs chacun), le joueur du Barça prend le large en terme de trophées nationaux (8 championnats contre 5).
En équipe nationale en revanche, le natif de Rosario apparaît comme un éternel loser: trois finales perdues, deux de suite en Copa America et une en Coupe du monde, en 2014. Et alors que Ronaldo paraissait jusqu'alors lui aussi à la peine avec sa sélection, sa victoire récente à l'Euro 2016 le place un cran au-dessus de son éternel rival.
La Coupe du monde 2018 en Russie pourrait donc faire figure de bataille finale dans la sempiternelle lutte entre les deux rivaux et leur armée de fans toujours prêts à les défendre sur les forums footballistiques. D'autant plus que le Ballon d'or a retrouvé son ancienne formule qui a presque toujours fait la part belle aux joueurs ayant brillé durant le Mondial (Cannavaro, Ronaldo, Zidane,...).
Un bon parcours en Russie, couplé à une solide saison et l'un ou l'autre des deux monstres se verrait donc en excellente posture pour recevoir le ballon doré au mois de décembre, et prendrait un avantage quasi-décisif dans le duel à distance qu'ils se livrent, surtout au vu de l'âge des deux joueurs (32 ans pour Ronaldo, 30 ans pour Messi). Mais la relève n'aura peut-être pas la patience d'attendre une année supplémentaire et lorgne déjà sur le précieux sésame.
Neymar, qui a justement préféré abandonner Messi à Barcelone pour voler de ses propres ailes, ou son nouveau coéquipier au PSG, Kylian, Mbappé, pourraient, en cas de bonnes prestations individuelles et collectives cet été, venir jouer les trouble-fêtes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha