Accueil |Sports |

WERDER BRÊME

Belfodil: la résurrection

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Après une entame de saison difficile, l'attaquant international algérien du Werder Brême Ishak Belfodil est en train de retrouver ses sensations de serial buteur en Bundesliga, au point d'attirer les louanges de son entraîneur Florian Kohfeldt.

Arrivé du côté de la Bundesliga l'été dernier sous forme de prêt en provenance du club belge du Standard de Liège, Belfodil semble retrouver ses repères en ouvrant son compteur but en championnat la semaine dernière face à Mainz 05 (2-2) avant de récidiver quelques jours plus tard face à Fribourg en 8es de finale de la coupe d'Allemagne (3-2). «Ishak a été très bon lors des dernières rencontres. Aussi bien dos au but qu'avec sa vitesse de dribble il a été très dangereux. Vers la fin, on sentait qu'il était fatigué au moment de se replier défensivement donc j'ai dû le remplacer», a affirmé le coach du Werder, tout content de disposer dans son effectif d'un atout nommé Belfodil. Critiqué fortement par une partie de la presse allemande, le joueur formé à l'Olympique lyonnais (France) a répondu présent lorsque son entraîneur a décidé de lui faire confiance. L'ancien joueur du FC Parme et de l'Inter Milan en Italie est appelé à préserver cette dynamique et confirmer ses performances en vue du reste du parcours. Ayant réussi à arracher sa place de titulaire au sein du Werder Brême, le prochain objectif du joueur algérien étant désormais de retrouver les rangs de l'Equipe nationale, alors qu'il n'est plus convoqué chez les Verts depuis octobre dernier sous l'ère de l'ancien sélectionneur l'Espagnol, Lucas Alcaraz lors de la défaite concédée à Yaoundé face au Cameroun (2-0) en qualification du Mondial 2018. Belfodil qui aurait pu avoir une carrière beaucoup plus intéressante, s'est vu toujours contraint de changer de club pendant chaque période de transfert, faute d'adaptation, chose qui l'a écarté des rangs de l'EN. En rejoignant le Werder Brême, Belfodil (26 ans) a connu son 8e club depuis ses débuts professionnels en 2011. Du coup, Belfodil reste fidèle à sa réputation de joueur «globe-trotter» qui l'a conduit même à jouer au sein du club de Baniyas aux Émirats arabes unis (2015-2016), reflétant une instabilité criarde qui est en train tout simplement de lui jouer un mauvais tour dans l'optique d'arracher sa place au sein de la sélection. «La Bundesliga a un rythme de jeu totalement différent que les championnats où j'ai joué auparavant. Un rythme qui permet aux joueurs de retrouver rapidement leur niveau optimal», avait indiqué le joueur à la presse allemande en septembre dernier. Après avoir évolué en championnats français, italien et belge, Belfodil a décidé de poser ses valises en Allemagne, un point d'un nouveau départ pour un joueur capable de constituer un atout majeur dans l'effectif du sélectionneur national Rabah Madjer, pour peu que le joueur continue à enchaîner les belles prestations avec la formation de Brême. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha