Accueil |Sports |

RÉUNION LFP-PRÉSIDENTS DES CLUBS DE LIGUES 1 ET 2

Kerbadj calme le jeu et protège ses alliés

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le président de la LFP lors des élections de la FAFLe président de la LFP lors des élections de la FAF

Annoncée, comme étant importante pour débattre de la situation critique des clubs, cette réunion tenue entre les présidents de ces équipes et celui de la LFP a conforté ce dernier dans son soutien aux clubs, mais surtout, calmé les ardeurs de certains qui annoncent une révolution imminente et un coup d'Etat visant le président de la FAF.

La réunion LFP-présidents des clubs de L1 et L2, qui a eu lieu avant-hier après-midi à l'hôtel Dar Soltane à Husseïn Dey (Alger), a vu la participation de 26 présidents sur 32, en plus de Hakim Medane et Rachid Guasmi, représentants de la FAF.
Ainsi et dans un communiqué officiel publié sur le site de la LFP, le président Kerbadj a tenu d'emblée à préciser que: «Cette réunion avec les présidents de clubs professionnels vise à évaluer la phase aller du championnat et la préparation dans les meilleures conditions, celles du retour tout en essayant de trouver des solutions aux problèmes rencontrés par les clubs professionnels. Il n'y a aucun scénario qui se prépare pour un retrait de confiance ou coup d'Etat contre le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, comme il a été rapporté par une certaine presse.», a déclaré Kerbadj dans son allocution à l'ouverture de cette réunion, avant d'ajouter que: «Nous constituons une seule famille qui travaille pour le bien du football algérien en dépit de tous les problèmes qui existent ou divergences de points de vue. Nous ne sommes pas en guerre», avant de passer en revue les autres dossiers du jour, Kerbadj a tenu à remercier les présidents de clubs pour la confiance placée en sa personne, tout en confirmant qu'«il était élu à la tête de cette instance pour servir les intérêts des clubs, loin de toute tentative de déstabilisation ou règlement de comptes», ce qui confirme ainsi son message de soutien à ces proches alliés, en adoptant une démarche de réconciliateur et protecteur. Cela s'est vérifié par ces prises de décisions lors de cette réunion, surtout en ce qui concerne le sujet épineux des dettes des clubs. Ainsi, Kerbadj a précisé que: «La Ligue fait état de l'existence de la possibilité d'arriver à une solution qui satisfait l'ensemble des parties pour le règlement des litiges financiers et que celle-ci attendait la réception des dossiers relatifs aux Ligues de la part de la Commission des règlements et des litiges (CRL), en vue de réhabiliter les nouveaux joueurs au cas où celle-ci présenterait des justificatifs indispensables au dossier, et que les clubs qui ne s'y conformeraient pas seraient interdits de recrutement au cours de la période des transitions hivernales», en précisant que: «Le recours par la commission de discipline au retrait des points des clubs n'est pas exclu.». Pour rassurer ces présidents, l'ancien boss du CRB a confié que: «Nous avons demandé à Medouar, Hammar et Slimane, en leur qualité de représentants de clubs au sein de la Commission des règlements et des litiges, de nous faire parvenir, dans les prochaines 48 heures, les dossiers qui ont été réglés et qui demeurent en instance, aux fins de leur examen et de présentation de nouveaux congés des joueurs dont la situation a été réglée avec leurs nouvelles équipes. Quant aux clubs qui n'ont pas donné les garanties nécessaires, ils demeureront interdits de recrutement à travers le mercato hivernal.» Mahfoud Kerbadj a mis en garde contre le sort des clubs en l'absence des ressources de financement, indiquant que «les équipes sont tenues à respecter leurs engagements financiers envers les joueurs, afin d'éviter le recours à la Commission des litiges (...) Il faut réduire la masse salariale à partir de la prochaine saison et au vu de la crise que traverse le pays», et toujours au sujet de ces dettes qui paralysent les clubs, le porte-parole de l'ASO Chlef et représentant des clubs au sein de la commission des conflits, Abdelkrim Medouar, a indiqué: «Nous avons préparé les dossiers pour défendre les intérêts des clubs et trouver une solution consensuelle au cours de la rencontre de jeudi prochain (nrdl hier), afin d'éviter un départ collectif des joueurs de certaines équipes.
Les choses ont changé au niveau de la Commission des litiges avec la présence de représentants des clubs, car il n'y a plus de juge unique pour statuer sur tous les dossiers. Nous avons également proposé d'intégrer des représentants des présidents de clubs, des entraîneurs et des joueurs au sein du tribunal d'arbitrage sportif, afin de permettre à chaque partie de défendre ses droits», a précisé Medouar. Lors de cette réunion, les présidents des clubs ont voté pour le retour du «Forum des présidents» présidé autrefois par Mahfoud Kerbadj, comme force de proposition auprès de la Ligue, de la Fédération et même du ministère de tutelle.
Enfin, et concernant le calendrier de la phase retour, Kerbadj a révélé qu'il était obligé de finir les compétitions du Championnat national le 18 mai, conformément aux instructions de la FIFA en prévision du Mondial 2018: «J'ai demandé aux équipes participant aux compétitions continentales de respecter le calendrier de la phase retour pour clôturer le championnat le 18 mai et éviter les reports répétés des matchs», a -t-il fait savoir.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha