Accueil |Sports |

L'EN LE FUIT, LES DERBYS DÉLOCALISÉS

A quoi sert le stade du 5-Juillet?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Au lendemain de l'entame de la phase retour, et à l'affiche du programme des 17e et 18e journées du championnat de Ligue 1 Mobilis, la LFP a décidé de laisser le choix aux clubs hôtes d'opter pour le stade où ils accueilleront leurs adversaires.

Ce qui devait être définitivement résolu une fois les travaux de rénovation de la pelouse du stade olympique du 5-Juillet achevés, la problématique éternelle qui concerne la domiciliation des derbys algérois revient au-devant de la scène encore une fois pour confirmer une constante incontournable: la gestion du football algérien ne se dissociera jamais du bricolage. En effet, ayant programmé dans un premier temps les joutes algéroises dans les stades de chaque formation accueillante à défaut du stade olympique, fermé pour travaux, la réouverture de cette enceinte a ravi plus d'un en pensant enfin voir ce souci définitivement règle, mais voilà que la direction de l'OCO a informé la Ligue de football professionnel qu'elle ne pourra pas accueillir plus d'un match par semaine. Une résolution qui a laissé les observateurs sans voix après tant d'attente, mais surtout de dépenses. Quelques jours après, celle-ci revoit ses plans et décide donc de planifier des matchs espacés de 48h de façon à ne pénaliser aucune formation. Cependant, au lendemain de l'entame de la phase retour, et à l'affiche du programme des 17e et 18e journées du championnat du Ligue 1 Mobilis, la LFP a décidé de laisser le choix aux clubs hôtes d'opter pour le stade où ils accueilleront leurs adversaires. Ainsi, l'instance que préside Mahfoud Kerbadj a décidé de contrecarrer sa propre réglementation et d'appliquer le principe de réciprocité et de ne pas pénaliser les équipes qui ont disputé ces derbys en dehors du stade olympique. Ainsi, il est utile de rappeler que lors de la phase aller, plusieurs derbys algérois dont USMH-CRB et NAHD-USMA ont été délocalisés. De ce fait, pour cette phase retour, la LFP a programmé les deux derbys de la capitale de la 17e journée. Le CR Belouizdad recevra l'USM El Harrach le vendredi 19 janvier au stade du 20-Août 1955 (16h) alors que le NA Hussein Dey se rendra au stade Omar-Hamadi pour affronter l'USM Alger le samedi 20 janvier (16h). Quant au derby algérois MC Alger-CR Belouizdad, comptant pour la 18e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, il se jouera le samedi 27 janvier au stade Omar-Hamadi (16h), a annoncé la Ligue de football professionnel sur son site officiel. Lors de la phase aller, le CRB avait accueilli le MCA au stade du 20-Août 1955 (2-0) dans le cadre de la 3e journée. La suite des joutes algéroises va certainement subir la même programmation avec tous les désagréments qu'elle provoque en termes d'organisation sécuritaire et de logistique. Une décision assez bizarre alors que le stade du 5-Juillet est flambant neuf, même si elle reste justifiée pour préserver le principe d'équité. Ainsi, le stade olympique se retrouve fermé sans affiches algéroises alors que la sélection nationale aurait décidé de fuir ce stade de la capitale pour des raisons extra-sportives. Pour le derby algérois entre le MC Alger et le CR Belouizdad, selon notre source, la direction du Doyen devrait demander à délocaliser cette rencontre au stade du 5-Juillet, comme ce fut le cas pour les matchs face au WA Tlemcen et l'US Biskra. En attendant, le public du stade olympique sera privé des joutes algéroises pour la phase retour, du moins les plus belles, à l'exception du big derby MCA-USMA pour sauver le coup et offrir au moins une belle image de l'ambiance qui règne dans ce genre de rencontres.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha