Accueil |Sports |

UNE RÉUNION EXTRAORDINAIRE SE TIENDRA AUJOURD'HUI

LFP: suite et pas fin...

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ne vous fiez pas aux sourires!Ne vous fiez pas aux sourires!

Il faut savoir qu'en dépit du fait que la FAF ait retiré la délégation de gestion des championnats professionnels à la LFP, la Ligue, son président et son conseil d'administration ne sont nullement touchés par une quelconque interdiction.

Après le retrait de la délégation de gestion des championnats professionnels à la LFP par les membres du bureau fédéral de la FAF, avant-hier, «La nouvelle Commission chargée de la gestion des championnats de la Ligue 1 et de Ligue 2 devrait entamer sa mission hier. Ainsi, la FAF a envoyé dimanche une correspondance par le biais du secrétaire général de l'instance fédérale algérienne transmise au secrétariat de la LFP, invitant la LFP à «recevoir dans ses locaux, hier, les nouveaux membres du directoire et à faciliter leur mission, à l'effet de prendre en charge la gestion des compétitions de Ligue 1 et de Ligue 2, la LFP».
La réponse de la LFP a été rapide puisque dans la soirée de dimanche également, en demandant à la FAF de lui notifier de façon officielle la décision motivée concernant le retrait de délégation de la gestion des compétitions de la LFP. De plus, la LFP annonce qu'«un conseil d'administration de la LFP a été convoqué à une réunion extraordinaire ce mardi 23 janvier à 14h au siège de la LFP. A l'ordre du jour: la décision de la FAF de retirer la gestion des championnats de la LFP.»
Le Bureau fédéral avait en effet décidé de retirer la délégation de gestion des championnats professionnels à la LFP conformément à l'article 20 de la convention qui lie la FAF et la LFP depuis juillet 2011. Le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, a affirmé que «nous avons usé de l'article 20 de la convention signée en 2011 pour retirer la délégation de la gestion des championnats professionnels à la LFP. La compétition est désormais sous la tutelle de la FAF qui va gérer les championnats par le biais d'un directoire.
«La décision a été prise en toute responsabilité et conformément à la loi en vigueur», a expliqué Zetchi. De plus, la FAF précise que ce retrait est annoncé «avec effet immédiat au retrait de la délégation de gestion des championnats de football professionnel au conseil d'administration de la LFP (....) En attendant la tenue d'une assemblée générale élective de la LFP, le BF va charger un directoire de gérer les affaires courantes». Quant au président de la ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, il a déclaré que «j'ai pris une décision et j'assume.
L'Entente Sportive de Sétif participe à la Ligue des champions africaine et la date limite pour le mercato d'hiver était fixée au 15 janvier et il était inadmissible d'attendre la réunion d'aujourd'hui pour statuer sur ce cas». Kerbadj ajoute que «si la LFP n'avait pas autorisé l'ESS à recruter, il lui aurait été impossible d'engager trois joueurs pour la compétition africaine».
Kerbadj a rappelé qu'il avait à maintes reprises émis le souhait de démissionner de son poste de responsabilité. De plus, Kerbadj considère que la décision de l'interdiction de recrutement, prise par la commission de discipline à l'encontre de certains clubs, était «illégale» car c'est à la commission des litiges de statuer. Reste à savoir ce que vont décider les membres du conseil d'administration de la LFP aujourd'hui pour ce qui est du devenir de la LFP. Il faut savoir qu'en dépit du fait que la FAF ait retiré la délégation de gestion des championnats professionnels à la LFP, la Ligue, son président et son conseil d'administration ne sont nullement touchés par une quelconque interdiction.
Le président Kerbadj a été élu par les membres de l'AG de la LFP et ce sont ces membres qui décideront également de la poursuite de sa mission ou pas. Quant à la commission qui devrait être installée pour gérer les championnats de la Ligue 1 et 2, elle est considérée comme la Commission de la coupe d'Algérie et donc pourrait en parallèle faire son travail sans entrave de la part de la LFP. De plus, il faut aussi attendre ce que vont décider les clubs, car la Ligue est censée être mise en place justement pour les aider.
En tous les cas, une remarque s'impose au sujet de la remise des licences aux clubs. La FAF aurait dû prendre une décision à ce sujet lors de sa réunion de dimanche et non pas consacrer une autre journée pour ce faire. Car le fait d'avoir retiré la confiance à la LFP à cause des licences de l'ES Sétif, la LFP devrait donc poursuivre son travail sur le même ordre d'idées en retirant simplement les licences aux joueurs de l'ESS avec une «étude du match contre le MCA dont les responsables ont fait des réserves sur les joueurs qualifiés par la LFP. Car certains évoquent l'éventualité d'une décision de la FAF pour remettre à toutes les équipes leurs licences sous prétexte de ne point faire preuve du deux poids, deux mesures. Et si tel serait le cas, alors pourquoi retirer la confiance à la LFP pour faire pire? Affaire à suivre.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha