Accueil |Sports |

RÉUNION IMPORTANTE AUJOURD'HUI AU SIÈGE DE LA JSK

Les actionnaires prêts à ouvrir la voie à Mellal

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'ouverture du capital de la Sspa - JSK devrait se faire aujourd'hui pour laisser place à l'intronisation de Cherif MellalL'ouverture du capital de la Sspa - JSK devrait se faire aujourd'hui pour laisser place à l'intronisation de Cherif Mellal

La réunion d'aujourd'hui, prévue à 14h, est d'une importance capitale. Elle a, à son ordre du jour, la question lancinante de l'ouverture du capital qui permettra à Cherif Mellal d'intégrer, en toute légalité, le conseil d'administration.

C'est aujourd'hui dans l'après-midi que se tiendra l'Assemblée générale de la JSK au niveau du siège du club, situé à la Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou. Cette réunion, maintes fois reportée, devrait enfin se tenir pour consacrer le jeune investisseur Cherif Mellal actionnaire à part entière dans la Sspa-JSK. C'est en quelque sorte l'ouverture du capital qui lui permettra de postuler à la présidence du club kabyle resté en fait vacant depuis le départ de Mohand Cherif Hannachi. En effet, hier dans l'après-midi, alors qu'aucun doute ne planait sur la tenue de cette assemblée, des voix évoquaient de nombreux actionnaires qui auraient décidé de céder leurs actions à Cherif Mellal. Joint au téléphone pour en savoir plus sur cette question très importante, Mellal nous a, en effet, confirmé la décision de Nassim Abderrahmane de lui vendre sa part. Cherif Mellal a annoncé que d'autres actionnaires avaient manifesté leur volonté de lui céder des parts, mais s'est refusé à divulguer des noms avant la tenue de la réunion d'aujourd'hui. Celle-ci prévue à 14h, est d'une importance capitale. Elle a, à son ordre du jour, la question lancinante de l'ouverture du capital qui permettra à Cherif Mellal d'inté-grer, en toute légalité, le conseil d'administration. Après la réunion d'aujourd'hui, ce conseil d'administration a une semaine pour se réunir et désigner son président dans la transparence la plus totale. Une fois élu, le président aura ainsi toute latitude de mener le bateau à bon port. Cette réunion, prévue donc dans une semaine, consacrera, selon toute vraisemblance, Cherif Mellal à la tête de la Sspa-JSK. Il est à rappeler, par ailleurs que, si les choses évoluent normalement ces dernières semaines, c'est en partie, grâce à la méthode «carrée» de ce jeune investisseur qui a imposé la manière légale. Dès son apparition, Cherif Mellal a catégoriquement refusé de passer par des voies autres que l'ouverture du capital. Il a refusé toutes les offres, allant même jusqu'à ouvrir un front avec les membres du conseil de surveillance. Mellal est resté catégorique quant à la question de la légalité, refusant le passage par d'au-tres personnes que Chérif Abderrahmane, légalement président par intérim du club. Cette méthode «droite» aura été, selon toute vraisemblance, derrière ce retour timide de la stabilité, dans tous les compartiments du club, y compris à la barre technique. A ce sujet aussi, Mellal a décidé, contre vents et marées, de renouveler sa confiance à l'entraîneur Noureddine Saâdi, que beaucoup voulaient voir démis de ses fonctions après deux résultats non satisfaisants. Son maintien commence d'ailleurs à faire apparaître un peu plus de cohérence dans le jeu des Canaris, malgré la persistance de quelques problèmes liés à certains joueurs. De toutes façons, la tendance à l'amélioration sera plus visible après la prochaine rencontre face au NAHD. Il est à noter que l'investisseur Cherif Mellal, qui postule à la présidence, a déjà procédé au paiement d'une partie des salaires des joueurs. Des salaires restés impayés malgré la parade des présidents qui ont succédé à Hannachi, dont Sadmi et le trio Madjène, Aït Djoudi et Zouaoui. Aujourd'hui, alors qu'il ne reste plus que Mellal à maintenir sa volonté de prendre la présidence du club, des voix évoquent des embûches qui seraient dressées à sa venue. Mais lui refuse de parler d'embûches, maintenant le cap sur le travail dans la transparence et la légalité. Enfin, il est clair qu'il ne reste pas beaucoup de chemin à parcourir à ce jeune investisseur pour prendre les commandes. Une fois à la tête de la JSK, celle-ci aura retrouvé la stabilité longtemps perdue, cette même stabilité dont dépendent les résultats des Canaris. En tout cas, les supporters et les amoureux de la JSK gardent encore l'espoir que la relégation n'est qu'un cauchemar qui se dissipera après quelques bons résultats.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha