IL SOIGNE SA GUEULE DE BOIS

Le Barça bat un nouveau record

Le Barça entame sa guérison
Le Barça entame sa guérison

Le FC Barcelone a retrouvé le sourire, quatre jours après son incroyable élimination en C1 par l'AS Rome, en battant Valence (2-1) pour détenir la plus longue série d'invincibilité de la Liga avec un 39e match sans défaite.

Les Catalans, visiblement encore touchés par la remontée fantastique de la Roma (1-4, 3-0) en C1, n'ont pas montré grand-chose face à une équipe de Valence bien en place mais ils ont pu compter sur le réalisme de Luis Suarez (15') et la tête rageuse de Samuel Umititi (51') pour faire la différence. Ernesto Valverde pourra surtout remercier Ter Stegen pour ses parades décisives devant Gonçalo Guedes (4', 18', 20') et Rodrigo (24', 43') ou encore Gérard Piqué pour son retour héroïque devant ce même Rodrigo (50').
Avec un peu plus de veine, le gardien allemand aurait même pu être le véritable héros du match sur le penalty de Dani Parejo (87'), consécutif à une faute de Dembélé sur Gaya. Ter Stegen était, en effet, parti du bon côté mais le ballon a roulé sous son corps pour entrer dans le but tout doucement et entretenir les doutes barcelonais. L'actuel leader de la Liga, malmené, s'en sort finalement bien malgré un Lionel Messi étrangement muet. Avec cette 39e rencontre consécutive sans défaite, le Barça efface des tablettes la Real Sociedad 1979-1980 et égale du même coup le meilleur démarrage de l'histoire en restant invaincu après 32 journées, comme cette même Real Sociedad il y a 38 ans, avec le rêve de devenir la première équipe depuis les années 1930 à achever la Liga sans la moindre défaite. Pas mal pour une équipe qui avait clairement encore mal à la tête après son élimination de la scène européenne. Car ce Barça-là reste un grand sinon d'Europe du moins d'Espagne et compte encore quatorze points d'avance sur son dauphin, l'Atletico Madrid, qui recevait hier Levante, 17'. Un peu plus tôt dans la journée, le Séville FC, éliminé mercredi lui aussi en quarts de finale de la C1 par le Bayern Munich, a été contraint au partage des points sur sa pelouse par Villarreal (2-2). Le club andalou, 7e, a du même coup raté l'occasion de doubler son adversaire du jour à la 6e place, synonyme de qualification pour l'Europa League. Une mauvaise affaire pour les hommes de Montella qui ont en outre perdu Ben Yedder, exclu peu après l'heure de jeu (62') pour deux cartons jaunes coup sur coup entré en jeu huit minutes plus tôt, l'ancien Toulousain, averti d'abord pour contestation, s'est vu montrer la sortie après avoir applaudi ironiquement l'arbitre. Heureusement que l'autre Français de Séville, Steven Nzonzi, a limité la casse en égalisant (82') alors que les Sévillans étaient menés 2-0.