Accueil |Sports |

JOURNÉE DE SENSIBILISATION SUR LA VIOLENCE DANS LES STADES

"Ces faits sont imputables à une minorité"

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les participants à une journée d'information et de sensibilisation sur la violence dans les stades organisée lundi après midi à l'initiative de l'Inspection régionale Est de la police à Constantine, ont plaidé une coordination entre les différentes composantes de la société pour lutter efficacement contre ce phénomène. La lutte contre la violence dans les stades n'est pas l'affaire des autorités ou des dirigeants de clubs sportifs uniquement, ont estimé les participants à cette rencontre d'information qui ont mis l'accent sur le rôle que devra jouer la société (supporters, famille, mosquée, école, université et presse entre autres) dans la lutte contre ce phénomène.
Qualifiant la violence dans les stades de phénomène «naturel», le professeur Abdelaziz Boudène de l'université Constantine 2 a insisté sur l'importance du travail de proximité dans la lutte contre ce phénomène qui constitue aujourd'hui «une véritable préoccupation pour les autorités». «La famille et l'école constituent la piste à investir pour endiguer la violence dans les stades», a estimé le même intervenant, appelant à l'élaboration de programmes de sensibilisation et d'information ciblant les jeunes pour «une lutte efficace contre ce phénomène» qui, a-t-il soutenu «n'est pas propre à l'Algérie». «Les faits de violences sont imputables à une minorité, des personnes qui ne viennent par pour le plaisir du sport et n'applaudissent pas le fair-play», a considéré, pour sa part, Rabah Zouaoui, représentant de la Dgsn, appelant à «renforcer la promotion de la prévention sur le terrain». «La répression est indispensable, mais elle n'exclut pas l'intensification du dialogue avec les supporters qui aiment le football», a considéré le chef du service de la formation auprès de l'inspection régionale Est de la police, le divisionnaire Miloud Kahoul.
L'inspecteur régional Est de la police, contrôleur de police, Mustapha Benaïni, a réitéré dans une allocution prononcée à cette occasion, l'engagement de la Dgsn à accompagner les efforts de lutte contre ce phénomène. Il a dans ce sens indiqué que la Dgsn oeuvre à travers les actions de proximité et de sensibilisation à mettre fin à ces comportements «inacceptables». Cette journée d'information à laquelle ont pris part des dirigeants de clubs de football de toutes les wilayas de l'est du pays, des universitaires et représentants de la société civile a été mise à profit pour rendre hommage au club de la ville, le CS Constantine sacré champion d'Algérie 2017-2018.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha