Accueil |Sports |

EQUIPE DE FRANCE

Paul Pogba veut être le patron

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Je ne suis pas normal». Le milieu Paul Pogba, dont le rendement en équipe de France fait débat, assure qu'il veut «être le patron» des Bleus mais qu'il n'en a «pas les clés» car n'est «pas toujours dans les meilleures conditions».
Un message choc envoyé à Didier Deschamps à moins de dix jours du début de la Coupe du monde 2018 en Russie, dans un entretien à France Football réalisé il y a deux semaines et paru hier. «Faut me dire: qui est le patron de l'équipe de France?», s'interroge-t-il avant d'asséner qu'«il y a un manque». Il développe ensuite: «Je peux jouer à droite, à gauche, en sentinelle. Je me sens à l'aise, mais ce n'est pas comme si j'étais toujours dans les meilleures conditions. C'est comme si on me disait: Je veux que tu sois patron' mais qu'on ne me donne pas les clés, ou Je te donne cette maison mais tu n'as pas les clés'».
Dans cette longue interview, le joueur utilise parfois la troisième personne du singulier pour parler de lui: «Paul doit être patron, oui, les gens en dehors le pensent, moi aussi. Je suis un des plus anciens avec Deschamps. Je veux être le patron de l'équipe de France. Mais ce n'est pas que moi. Je veux prendre les rênes de l'équipe mais il faut que je sois aussi dans les meilleures conditions». «Je ne dis pas que je veux qu'on change tout pour moi, ce n'est pas ça. Si je dois jouer arrière droit, je le ferai à fond», ajoute-t-il. Interrogé sur son style et sa nonchalance sur le terrain, le joueur de Manchester United se défend en se comparant à un quintuple ballon d'or. «Ce que j'ai gagné, je l'ai gagné en étant comme ça. Je suis comme ça. C'est mon style de jeu. Tu ne vas pas critiquer un Messi quand il marche sur le terrain. Il met trois buts et tu vas dire Ah mais il marche sur le terrain'? Non. On ne peut pas me dire comment je dois jouer. Personne ne peut me dire comment je dois jouer».

FC Nantes
Halilhodzic de retour?
Malgré l'échec des négociations avec Jocelyn Gourvennec, le prochain entraîneur du FC Nantes sera peut-être un ancien joueur du club. Et pas n'importe lequel, puisque Ouest-France indique que la direction nantaise a rencontré lundi Vahid Halilhodzic. Le technicien bosnien (66 ans) est libre depuis son éviction de la sélection du Japon fin avril. Attaquant des Canaris entre 1981 et 1986, Halilhodzic a inscrit plus de 100 buts et a été champion de France en 1983. Les dirigeants nantais ont également rencontré Miguel Cardoso le même jour. Ouest-France indique même que le Portugais est le favori pour succéder à Claudio Ranieri sur le banc nantais.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha