Accueil |Sports |

DES SANCTIONS IMMÉDIATES SERONT PRONONCÉES

Les match arrêtés en cas d'actes racistes

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Face à la menace de comportements racistes en Russie, la Fifa a étendu son dispositif de surveillance et donné plus de pouvoir au corps arbitral. La Fifa craint les comportements racistes en Russie pendant la Coupe du monde (14 juin-15 juillet). Elle a donc décidé de doter les arbitres de davantage de moyens pour agir. Le corps arbitral pourra en effet arrêter le match en cas d'actes racistes. Trois observateurs indépendants seront affectés sur chaque rencontre pour surveiller les comportements des spectateurs (peu importe le camp). Avant d'en arriver là, le corps arbitral pourra faire une annonce dans le stade afin que ces débordements cessent.
La rencontre Lazio-Naples avait été arrêtée quatre minutes en février 2016 pour chants racistes. Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a précisé dans un entretien accordé à Sky Sports: «Je ne dirais pas que nous soyons préoccupés par la discrimination, les droits de l'homme et la sécurité mais nous les prenons très au sérieux. Nous aurons des procédures claires en place. Nous avons un système de surveillance et ensuite des sanctions immédiates seront prises si quelque chose se produit.» Avant d'ajouter: «Nous souhaitons évidemment que cela n'arrive pas et tout le monde a prévenu que si cela arrivait, il y aurait de sérieuses conséquences.» Lors du match Russie-France, des cris racistes avaient été entendus dans le stade lorsque Dembélé et Pogba touchaient le ballon. La Fédération russe avait écopé de 25.000 euros d'amende.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha