Accueil |Sports |

POUR RECRUTER HAMROUNE ET BELAÏLI

JSK: Mellal sort le chéquier

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un renfort de choix pour les CanarisUn renfort de choix pour les Canaris

La fièvre des contrats fait toujours trembloter les présidents des clubs. Le marché des joueurs palpite alors que certains joueurs font la pluie et le beau temps.

Avec un niveau tout juste au- dessus de la moyenne, certains joueurs font, malgré cela, courir beaucoup de présidents de clubs. Objectivement, un joueur qui présente un potentiel plus haut que celui du championnat national, est vite remarqué par les chasseurs des championnats européens, voire même tunisien et ceux du Golf. Malgré une presse dont le coeur bat au rythme de cette fièvre, les supporters ne sont pas dupes.
La JSK n'échappe pas à cette règle. Le président Cherif Mellal porte haut son chéquier pour décrocher des contrats avec des joueurs convoités par d'autres clubs concurrents. C'est le cas de Belmokhtar du DRB Tadjenanet qui semble mon-trer de la sensibilité au chéquier du président Mellal. Annoncé la semaine passée probable au CS Constantine pour le montant miroité, ce jeune joueur a rétropédalé pour voir de près l'offre rallonge du boss de la JSK qui veut l'avoir coûte que coûte. A noter que Belmokhtar et son club, le DRBT ont fait un championnat calamiteux, en n'assurant le maintien en Ligue 1 qu'à l'issue de la dernière journée. Après une nouvelle offre de Cherif Mellal, le joueur pourrait donc revenir à la JSK. Toujours au chapitre des recrues, ces dernières heures, l'effectif des Canaris se voit enrichi de deux autres éléments. Amir Belaïli du CRB a donc signé pour deux années après sa libération par la Chambre de résolution des litiges (CRL). Un autre joueur émigré vient aussi de parapher son contrat avec le club kabyle. Arezki Hamrioune qui a joué la saison précédente en 5ème division française à l'AS Apollinaire. Ce jeune joueur talentueux est passé par l'académie de la FAF, le NAHD et la JSMB avant de tenter sa chance de l'émigration. Ainsi, le marché des transferts réserve encore des surprises. Mais pendant ce temps, le club kabyle attend toujours la décision de Djamel Menad.
Après la fin de la compagne des recrutements, la barre technique des Canaris ne doit pas se retrouver vacante. C'est même déconseillé pour des joueurs fraîchement recrutés et appelés à redorer le blason de la JSK terni par des années de gestion anarchique. Alors que la tâche de Karim Doudane tire à sa fin avec le résultat qui sera visible sur le terrain, la saison prochaine, c'est le travail de Cherif Mellal qui reste encore non achevé du côté de l'entraîneur.
Une victoire est cependant définitive et irréversible, c'est la présence de Mouloud Iboud comme porte-parole du club. Avec sa sagesse et son savoir-faire en matière de relations humaines, cet enfant du club peut aisément relever le défi de régler la symphonie du brouhaha qui a toujours régné à la place de la communication. Son point fort, l'estime dont il jouit auprès des supporters et de toute la population.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha