Prévisions pour le 12 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 18 °C
34
 Batna Min 1 °C Max 16 °C
34
 Biskra Min 5 °C Max 18 °C
34
 Tamanrasset Min 4 °C Max 18 °C
32
 Tlemcen Min 5 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 6 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 3 °C Max 16 °C
34
 Annaba Min 8 °C Max 17 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 16 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 11 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 6 °C Max 23 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 2 °C Max 15 °C
30
 Mila Min 3 °C Max 16 °C
30
 Ghardaïa Min 6 °C Max 20 °C
32
Accueil |Sports |

ELIMINATION DU SÉNÉGAL, LE BILAN ET L'AVENIR...

Aliou Cissé fait le point

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ce n'est que partie remiseCe n'est que partie remise

Après l'élimination du Sénégal dès la phase de poules du Mondial 2018, le sélectionneur Aliou Cissé a effectué un bilan de la compétition tout en dévoilant ses ambitions pour l'avenir.

Une victoire contre la Pologne (2-1), un nul face au Japon (2-2) et une défaite contre la Colombie (0-1): malgré 4 points au compteur et un bilan parfaitement équilibré, le Sénégal a été éliminé dès la phase de groupes de la Coupe du monde 2018, devancé de manière cruelle par les Nippons au classement... du fair-play. Sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cissé ne rééditera donc pas l'exploit de 2002 lorsqu'il était capitaine et que son pays avait atteint les quarts de finale pour sa première participation à la compétition. Malgré tout, le technicien tire un bilan plutôt encourageant du rendez-vous russe. «Tout n'a pas été parfait, mais l'équipe a aussi montré de très belles choses, dans le jeu et dans l'état d'esprit», a souligné l'ancien joueur du PSG dans les colonnes de L'Equipe. «On a montré que l'on était capable de rivaliser avec n'importe quelle équipe. Mais cela ne suffit pas. Ces matchs, il faut les gagner, désormais, si l'on veut devenir une très grande équipe. (...) On avait mis tous les atouts de notre côté, en tout cas, et notre jeu progressait de match en match. Tout le monde a vu que le Sénégal avait dominé la Colombie (0-1). Malheureusement, on n'a pas été efficaces». Interrogé ensuite sur les circonstances de l'élimination et l'attitude peu sportive des Japonais contre la Pologne (0-1), Cissé a refusé de polémiquer. «Non, je ne suis pas du tout fâché. C'est ainsi, c'est le football, aussi cruel que cela puisse être. Même chose concernant l'attitude des Japonais. C'est comme ça. Un jour, cela va dans votre sens. Un autre jour, c'est l'inverse», a philosophé le technicien avant de se livrer un peu plus. «Il y a surtout un sentiment d'amertume. On aurait évidemment aimé continuer l'aventure le plus longtemps possible. C'était à notre portée.
La réglementation FIFA a décidé que c'était le Japon qui méritait de passer sur les critères que vous connaissez. C'est une première. C'est tombé sur nous. Alors on encaisse, et on avance, pour mieux rebondir». Sous contrat jusqu'en 2019, Cissé ne se sent pas menacé malgré l'élimination. Tourné vers l'avenir, le technicien a dévoilé ses ambitions. «Mon rêve, c'est de gagner un trophée avec cette génération. Ces joueurs ont une envie débordante d'écrire leur propre histoire et j'ai envie de rester à leurs côtés. Je crois vraiment en cette équipe, qui a en plus de belles valeurs, je crois en l'avenir, et je crois en notre capacité à gagner ce trophée que le peuple sénégalais attend depuis si longtemps.
Le grand objectif est de gagner un trophée majeur. En 2019 ou après. Mais avec ce que l'on réalise depuis trois ans, le Sénégal aura son mot à dire en 2019 (à la CAN, ndlr)».
A Sadio Mané et sa bande d'utiliser l'expérience acquise en Russie pour briller sur la scène continentale.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha