Prévisions pour le 12 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 18 °C
34
 Batna Min 1 °C Max 16 °C
34
 Biskra Min 5 °C Max 18 °C
34
 Tamanrasset Min 4 °C Max 18 °C
32
 Tlemcen Min 5 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 6 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 3 °C Max 16 °C
34
 Annaba Min 8 °C Max 17 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 16 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 11 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 6 °C Max 23 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 2 °C Max 15 °C
30
 Mila Min 3 °C Max 16 °C
30
 Ghardaïa Min 6 °C Max 20 °C
32
Accueil |Sports |

URUGUAY

Giménez, triste et optimiste

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

À la 88', l'Uruguayen n'a pu contenir ses larmes, des larmes de douleur et d'impuissance, alors qu'il se plaçait dans le mur pour protéger son but lors d'un coup franc en faveur des Bleus, à la suite d'une faute qu'il avait lui-même commise.

«Nous sommes tristes de voir notre rêve s'envoler. C'est tragique car nous souhaitions un autre dénouement. Nous repartons les mains vides, malgré avoir tout donné jusqu'au bout», regrette José María Giménez, incapable de dissimuler sa profonde tristesse après la défaite de l'Uruguay en quart de finale contre la France. À la 88ème minute, l'Uruguayen n'a pu contenir ses larmes, des larmes de douleur et d'impuissance, alors qu'il se plaçait dans le mur pour protéger son but lors d'un coup franc en faveur des Bleus, à la suite d'une faute qu'il avait lui-même commise.
La Celeste était alors éliminée de Russie 2018 et n'avait que très peu de chances de renverser la situation. Après quatre rencontres sans défaite, au cours desquelles les Charrúas n'ont encaissé qu'un seul but, face au Portugal en huitième de finale, l'Uruguay était sur le point de s'incliner 0-2 contre la France et de faire ses adieux à la compétition. «Comme nous l'imaginions, le match était très serré et chaque équipe attendait une erreur de l'adversaire», explique le défenseur de l'Atlético de Madrid. Ce sont finalement les Uruguayens qui sont partis à la faute. Âgé de seulement 23 ans, Giménez se considère toutefois comme un vétéran de la sélection.
Le défenseur central faisait déjà partie de l'effectif pour Brésil 2014. Il possède donc un statut de cadre par rapport aux petits nouveaux comme Matías Vecino, Lucas Torreira, Rodrigo Bentancur ou Diego Laxalt, qu'Óscar Tabárez a emmenés en Russie afin d'injecter un peu de sang neuf dans un groupe très expérimenté. «Je fais partie de l'équipe depuis quelques années déjà et ces jeunes nous ont beaucoup appris. Ils ont donné le maximum à chaque match et ont engrangé de l'expérience qui leur servira sur le long chemin qui se dessine devant eux», assure Gimenez, qui apprécie l'éclosion d'une nouvelle génération. «C'est le début d'une nouvelle ère.
Les plus jeunes apportent énormément et insufflent un nouvel élan à l'équipe. Ils ont une folle envie de jouer et de gagner», affirme-t-il, les yeux encore humides.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha