Prévisions pour le 12 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 18 °C
34
 Batna Min 1 °C Max 16 °C
34
 Biskra Min 5 °C Max 18 °C
34
 Tamanrasset Min 4 °C Max 18 °C
32
 Tlemcen Min 5 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 6 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 3 °C Max 16 °C
34
 Annaba Min 8 °C Max 17 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 16 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 11 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 6 °C Max 23 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 2 °C Max 15 °C
30
 Mila Min 3 °C Max 16 °C
30
 Ghardaïa Min 6 °C Max 20 °C
32
Accueil |Sports |

AU COEUR DU MONDE

La dernière chute de Neymar

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La dernière chute de Neymar

En football, avoir des stars ne veut pas forcément dire que vous avez une très bonne équipe capable de survoler toutes les compétitions. Les Brésiliens l'ont vérifié à leurs dépens en Russie. A Kazan, cimetière des gros clients de ce Mondial, la Seleçao a subi le même sort que l'Allemagne et l'Argentine, qui ont quitté le tournoi bien avant. Le «Messie» brésilien, Neymar, se voyait, lui et ses compatriotes, déjà champions du monde après un retour en force dans cette édition. Mais ils ont fini par tomber de très haut face à une équipe belge soudée, homogène et surtout en ascension fulgurante. Et le bouc émissaire n'a été autre que Neymar, considéré comme étant le symbole par excellence de ce cuisant échec. Désormais, il n'est plus prophète dans son pays. Pour les Brésiliens, réveillés samedi matin avec un sacré mal de tête, Neymar n'a pas progressé depuis le Mondial de 2014, d'où les questions qui se posent pour savoir s'il doit être, à 26 ans, un joueur clé de la sélection dans les années à venir. Pis encore, son refus d'assumer son statut de leader de la Seleçao ressemble à un abandon de poste.
«Symbole de l'individualisme des joueurs de la Seleçao», Neymar a brillé durant ce Mondial par ses innombrables plongeons sur des fautes souvent imaginaires. Avant ce match face à la Belgique, il a passé 14 minutes à se rouler au sol. Ses exagérations ont exaspéré la terre entière, puisqu'il a été descendu en flammes par les Brésiliens et non-Brésiliens.
Et vint ce match face aux Diables rouges où il a chuté pour l'ultime fois, prenant la porte. Dans ce match, il lui aurait fallu être beaucoup plus inspiré et tranchant pour poser son empreinte. Mais loin s'en faut, puisque c'est «Hazard qui s'est transformé en Neymar» pour mener les siens vers le dernier carré, avec une prestation de très grande classe. En témoigne cette statistique du Blues, qui a réussi un 100% de dribbles (10/10), ce qu'aucun joueur n'avait réussi en Coupe du monde. L'un s'est donc illustré par son intelligence de jeu et sa simplicité, tandis que l'autre, a brillé par son manque d'inspiration, étant incapable de faire vaciller une défense qui entourait un Thibaut Courtois des grands jours. Cette dernière chute de Neymar lui portera-t-elle préjudice dans la course à la succession de Ronaldo au palmarès du Ballon d'or? C'est fort probablement le cas, et la distinction du Ballon dor de cette année devrait connaître, elle aussi, une surprise, comme celle de l'identité de celui qui soulèvera la couronne planétaire. Il vit mal sa situation, même si son sélectionneur, Tite, a tenté de prendre sa défense, en rappelant, chaque fois que l'occasion lui est présentée que son protégé a été éloigné des terrains pendant une longue période, pour blessure, et qu'il venait tout juste de reprendre ses esprits. Des arguments qui, finalement, n'ont rien apporté au Parisien, qui se fait torpiller de tous les côtés.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha