Prévisions pour le 26 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 36 °C
32
 Laghouat Min 18 °C Max 27 °C
30
 Batna Min 15 °C Max 21 °C
39
 Biskra Min 20 °C Max 27 °C
28
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 14 °C Max 24 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 25 °C
11
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 22 °C Max 31 °C
30
 Oran Min 23 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 12 °C Max 20 °C
39
 Mila Min 16 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 20 °C Max 28 °C
32
Accueil |Sports |

LES EXPLICATIONS DE LA FIFA SONT MOYENNEMENT CONVAINCANTES

Des chiffres d'affluence "douteux"

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Sur les 12 stades de la Coupe du monde, neuf présentent des chiffres de fréquentation rigoureusement identiques lors de plusieurs rencontres différentes.

De quoi se demander si l'on saura un jour combien de spectateurs ont assisté à ce Mondial. Il est possible d'annoncer en avant-première, et avec quasi-certitude, les chiffres qui s'afficheront sur le grand écran des stades aux alentours de la 80' des quatre matchs restant à jouer dans cette Coupe du monde: 64 468 spectateurs à Saint-Pétersbourg pour la première demi-finale et la petite finale, et 78 011 au stade Loujniki de Moscou pour la deuxième demi-finale et la finale. Au total, trente matchs sur soixante (dans neuf des douze stades de la Coupe du monde) présentent des chiffres d'affluence douteux. Contactée, la FIFA a répondu par l'intermédiaire d'un porte-parole: «À chaque fois qu'un même chiffre est annoncé en tant qu'affluence officielle d'un match, cela signifie que la capacité officielle a été atteinte et que la FIFA a totalement billetté'' le stade à sa capacité officielle''». Si la formulation n'est pas forcément évidente à saisir, on peut imaginer que la FIFA fixe une capacité officielle inférieure à la capacité réelle du stade et que, si le nombre de personnes présentes dans le stade dépasse cette capacité officielle, la FIFA redescend automatiquement le chiffre, empêchant donc de connaître la véritable affluence. «Notez que la capacité officielle est inférieure à la capacité future du stade en raison de différents arrangements opérationnels spécifiques requis pour le tournoi», ajoute en effet le porte-parole de la Fédération internationale. Derrière cette belle langue de bois institutionnelle reste un bon paquet de questions. Déjà, quiconque a fréquenté les stades de ce Mondial dira qu'à chaque match, il y avait au moins quelques sièges vides disséminées par-ci par-là. Si malgré cela la «capacité officielle» a été dépassée, la «capacité officielle» n'a-t-elle pas été mal définie? Et quel sens cela a-t-il de définir une telle capacité maximale si l'organisateur peut la dépasser à sa guise? Autre option: les chiffres seraient-ils artificiellement gonflés par la FIFA ou par l'organisateur? Dans son mail envoyé avant les quarts de finale, le porte-parole de la FIFA assure qu' «en général, jusque-là, le remplissage moyen des douze stades est de 98%». En 2014, après le premier tour (donc après 48 matchs), la FIFA annonçait un taux de remplissage des stades brésiliens de 98,2%. Or, les stades du Mondial 2014 n'ont jamais affiché deux fois les mêmes chiffres d'affluence. De quoi en déduire, en tout cas, qu'on ne connaîtra sans doute jamais les véritables chiffres de fréquentation des stades de cette Coupe du monde.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha