Prévisions pour le 17 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
34
 Laghouat Min 5 °C Max 17 °C
32
 Batna Min 1 °C Max 12 °C
34
 Biskra Min 4 °C Max 22 °C
32
 Tamanrasset Min 6 °C Max 19 °C
32
 Tlemcen Min 6 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
34
 Saïda Min 3 °C Max 14 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 17 °C
30
 Mascara Min 7 °C Max 18 °C
30
 Ouargla Min 7 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 10 °C Max 18 °C
30
 Illizi Min 3 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 6 °C Max 19 °C
30
 Khenchela Min 2 °C Max 12 °C
34
 Mila Min 5 °C Max 15 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 20 °C
32
Accueil |Sports |

DETTES IMPAYÉES ET LES 17 JOUEURS NON-QUALIFIÉS

Le CRB risque de déclarer forfait

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Désormais, il est écrit quelque part que le CR Belouizdad doit vivre dans d'interminables problèmes. Il ne sort de l'un que pour rentrer dans l'autre.

Jusqu'à ce que nous mettions sous presse, le Chabab court toujours le risque de ne pas débuter le championnat algérien, aujourd'hui, et ce match qui l'attend à partir de 17h au Stade 20-Août face au nouveau promu, l'AS Aïn M'lila. Et pour cause, le président, Mohamed Bouhafs, ainsi que ses collaborateurs ont pris à la légère la menace de la LFP et du Bureau fédéral, concernant le paiement des dettes de la Chambre de résolutions des litiges (CRL). Et puisque les Rouge et Blanc n'ont pas payé les 4,9 milliards de centimes représentant les dettes envers d'anciens joueurs et entraîneurs jusqu'au 31 mai dernier, le club ne pourra bénéficier des nouvelles licences pour les joueurs nouvellement recrutés. Du coup, le Chabab ne pourra pas présenter, aujourd'hui, les 17 joueurs de son effectif, ce qui mène doit vers un forfait. Un forfait vaut, faut-il le signaler, une défaite sur tapis vert (3-0), ainsi que défalcation de trois points. «Pour aider le CRB à sortir de sa crise, nous avons décidé d'arrêter les dettes à payer jusqu'au 31 mai. Le montant est de 4,9 milliards de centimes. Si nous avions décidé de les prolonger jusqu'au jour d'aujourd'hui, ce montant serait de presque 12 milliards de centimes, puisque d'autres dossiers attendent toujours d'être réglés. Mais les dirigeants du CRB n'ont fait aucun effort pour régler les choses, se contentant d'envoyer le secrétaire au siège de la LFP avec des dossiers vides. Que chacun assume ses responsabilités!», a lancé, jeudi, Medouar dans son point de presse.
Le président du club, Mohamed Bouhafs, est accusé de jouer le pourrissement, suite à son conflit avec les responsables du Club sportif amateur (CSA), actionnaire majoritaire de la SSPA, qui multiplient les démarches pour le dégommer de son poste de président du conseil d'administration. Sinon, comment expliquer que jusqu'à ce que nous mettions sous presse, le président n'a pas encore payé les frais d'engagement pour la nouvelle saison, de l'ordre de 380 millions de centimes, alors que la convention CSA - SSPA demandée dans le dossier d'engagement n'a pas été encore signée. Entre-temps, les responsables du CSA refusent de mettre la main dans la poche pour payer ces deux sommes d'argent. Et pour cause, ils doivent, dans le cas échéant, injecter l'argent dans le compte de la SSPA avant que cette dernière ne le transfert vers le compte de la LFP. Craignant une mauvaise manipulation de cet argent de la part de Bouhafs, ils ont décidé de ne pas accomplir cette transaction.
Autre preuve, ajoute-t-on, du pourrissement qu'est en train de jouer l'actuel président du Chabab, c'est ce qui s'est passé au dernier jour de la clôture du recrutement, dans la soirée du mercredi. Des joueurs que le coach Chérif El Ouezzani a demandé de libérer ont été maintenus, à l'image de Harchaoui et Mankoura, alors que le défenseur central, Guious, et le milieu de terrain Kebbal que CEO voulait garder, ont été libérés. Guious, faut-il le signaler, s'est engagé dans les ultimes instants du mercato avec le RC Kouba. Mais ce qui a intrigué plus d'un dans cette affaire, c'est le silence radio adopté par le coach, qui n'a eu aucune réaction face à tout cela, se contentant de dire à ceux qui lui ont demandé des explications que cela le dépasse. Une attitude décriée par les supporters, qui ont traité leur entraîneur de tous les noms.
La situation dramatique dans laquelle se trouve le Chabab ne touche pas seulement les seniors, puisque la situation est aussi confuse au niveau des jeunes catégories. Nous apprenons, dans ce sens, qu'au niveau de l'équipe réserve, 10 joueurs seulement ont été qualifiés, puisque les dossiers des autres éléments n'ont pas été déposés auprès de la LFP pour leur qualification. Dans les rouages du club belouizdadi, on affirme que cela a été provoqué par certains dirigeants, qui ont tenté, vainement, d'imposer «leurs» joueurs. Et même pour combler le manque de joueurs de cette catégorie par ceux venant des U19, cela ne sera pas évident. Sachant que les U19, et à cause d'un conflit interne, se présentent en deux équipes, avec deux etraîneurs différents. La première s'entraîne au Caroubier alors que la seconde se prépare au stade de Bir Mourad Raïs. A ne rien comprendre dans ce club, qui vit les pires moments de son existence.

Coupe arabe des clubs
Le MCA bat Al-Riffa SC
Le MC Alger s'est imposé devant à son homologue bahreïni d'Al-Riffa SC sur le score de 2 à 1, pour le compte du match aller des 32es de finale de la Coupe arabe des clubs champions de football, disputé jeudi à Manama (Bahreïn). Les Mouloudéens ont ouvert le score dès la 3' par l'intermédiaire de Walid Derardja, également impliqué dans le deuxième but avec une passe décisive pour Bourdim à la 58'. Les locaux avaient égalisé à la 39' par Ali Haram. Le match retour est prévu le 28 septembre à Alger au stade 5-Juillet. Mercredi, l'USM Alger a arraché une précieuse victoire en déplacement devant son homologue irakien de la Force aérienne (1-0) grâce au but de Mahious à la 72'.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha