LIGUE 1 MOBILIS - 4ÈRE JOURNÉE:A S AÏN M'LILA - J S KABYLIE, AUJOURD'HUI À 17H À BATNA

Deux adversaires en quête de confirmation

Les Canaris veulent rester sur leur lancée
Les Canaris veulent rester sur leur lancée

L'AS Aïn M'lila recevra aujourd'hui, au stade du 1er-Novembre de Batna, la JS Kabylie, pour le compte de la 4e journée du championnat de Ligue 1.

Cette rencontre demeure très importante pour les Kabyles qui devront confirmer leur retour sur la terre chaouie. Tout a été fait pour réussir ce coup qui mettra la JSK parmi les premiers. Cependant, au vu de la qualité de jeu de l'équipe adverse, la mission ne sera pas une sinécure. Les camarades de Fiston risquent, ainsi donc, de se suffire du minimum.
En effet, même si l'échiquier de Franck Dumas affiche complet, il n'en demeure pas moins que l'adversaire est sur sa lancée avec deux victoires et un match nul au tableau de bord. L'AS Aïn Mlila revient cette année en Ligue 1 avec force et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. En trois journées, cette équipe a réussi à se placer sur le podium devant des rouleaux compresseurs comme l'USMA, le MCA, le CSC et l'ESS. Pis encore, ce dernier s'est fait marcher sur les pieds par cette jeune équipe qui revient de loin. Partis hier matin à destination de la capitale des Aurès, les Canaris joueront à fond pour arracher les trois points, selon le président Cherif Mellal qui reste optimiste malgré la difficulté de la mission. L'équipe est avec un moral au top avec des joueurs auréolés de la victoire face à l'USM Bel Abbès
(3-1). Abdulrazak Fiston gagne ainsi sa place dans le compartiment offensif pour marquer le maximum de buts, lui qui a été l'auteur d'un doublé lors de la précédente journée. C'est d'ailleurs l'essentiel des consignes de Dumas qui veut des buts, rien que des buts.
Le reste viendra par la suite. Ceci pour ce qui concerne l'effectif et la barre technique. Mais Cherif Mellal s'occupe désormais du volet administratif.
L'assainissement de ce chapitre plein de vieux contentieux est une mission difficile mais qui se poursuit. Ce week-end d'ailleurs, le cercle de la JSK, cafétéria située à côté de l'ancien stade Oukil-Ramdane en ville, a failli devenir une arène entre plusieurs adversaires. Après avoir esté le CSA en justice au sujet de la propriété de ce lieu, la nouvelle direction a eu gain de cause. Accompagné d'un huissier de justice, Cherif Mellal est allé ouvrir les lieux en forçant la fermeture des portes, ce qui a amené l'intervention musclée de l'actuel locataire. Ayant un contrat de location avec le CSA, ce dernier a forcé, à son tour, les serrures mises par Mellal et son équipe.
Notons que le président Mellal ne fait que récupérer les biens du club. Ce cercle a connu des années de gloire. Durant les années 70 et 80, cette cafétéria était fréquentée par tout le monde. C'était là qu'on pouvait rencontrer les joueurs et les voir. On l'appelait affectueusement «Lqahwa n JSK». Depuis les années 2000, ce lieu est resté fermé, privant les amoureux de la JSK de l'occasion de voir et de discuter avec les joueurs. Avec cette fermeture, c'est toute une culture du football qui est partie. En fait, les supporters sont en masse derrière le jeune président qui est en train de livrer une guerre contre l'anarchie et la cupidité.