CHAMPIONNAT D'AFRIQUE DE BASKET-BALL (U18)

Les Algériens dénoncent la "fraude" sur l'âge et le "dopage"

Lors de ce championnat, la sélection algérienne s'est classée à la 11e et dernière place, suite à sa défaite en match de classement devant la Guinée (70-77).

Le chef de la délégation algérienne présente à Bamako pour prendre part au championnat d'Afrique de basket-ball des moins de 18 ans (U18) garçons, a dénoncé la «tricherie sur l'âge» des joueurs et l'absence des moyens de contrôle antidopage. «Nous venons par la présente requête dénoncer l'absence totale des moyens de contrôle des âges des athlètes ainsi que le contrôle antidopage», a indiqué le chef de la délégation algérienne, Nourredine Zoghbi, signataire, aux côtés de ses homologues de Tunisie, de Libye et d'Egypte, d'une lettre adressée vendredi au secrétaire général de la branche africaine de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA-Afrique). «Nous vous rappelons que ce problème a été déjà posé lors de la réunion tenue mi-mandat à Bamako et des garanties ont été données.
Malheureusement, rien n'a été fait. Alors pourquoi gaspiller de l'argent et participer pour participer? Jusqu'à quand cette tricherie continuera à sanctionner les nations qui respectent l'éthique et les valeurs universelles?», ajoute le document dont l'APS détient une copie. «Nous demandons qu'une enquête soit ouverte avec la présentation d'un rapport lors de la prochaine réunion. Continuer à organiser des compétitions de la même façon, cela veut dire récompenser les tricheurs. Tous les responsables sont unanimes quant à l'existence de la triche. Nous comptons sur vous pour une réaction ferme», concluent les chefs de délégation des quatre pays. Lors du championnat d'Afrique U18, la sélection algérienne s'est classée à la 11e et dernière place, suite à sa défaite en match de classement devant la Guinée (70-77).