REAL MADRID

L'incroyable renaissance de Karim Benzema

Largement critiqué la saison passée, Karim Benzema renaît de ses cendres cette année avec le Real Madrid. Pourtant, on eut craint le pire après le départ de CR7, il n'en est rien.

L'année passée, Karim Benzema était largement critiqué sur son faible rendement. En Liga, il avait inscrit cinq réalisations en 32 matchs. Cette saison, il est déjà en passe de battre ce chiffre puisqu'il reste sur deux doublés, un contre Girona (4-1) et un autre samedi soir contre Leganés (4-1). Pourtant, on aurait pu craindre le pire cette édition 2018-2019 de la Liga pour les Merengues qui ont perdu coup sur coup Zinedine Zidane, l'entraîneur, et Cristiano Ronaldo, la star partie à la Juventus.Mais le Zorro nouveau est arrivé, il porte un nom: Karim Benzema. Comme délesté du poids du Portugais, le Français retrouve le chemin des filets et se place comme danger numéro un de l'attaque de Julen Lopetegui. Hier matin, les médias espagnols ne s'y trompent pas, leur buteur est de retour. «Matador Benzema» pour As, «Benzema mène un Madrid brillant», peut-on lire sur la Une de l'autre média à tendances madrilènes Marca. «Le mérite est le sien, c'est un grand joueur, je n'ai reconverti personne. Benzema pichichi? Pourquoi pas? Mais l'important reste l'équipe», a expliqué Julen Lopetegui, son nouvel entraîneur, hier soir. Car, pour le moment, avec quatre réalisations, le Français est bien le meilleur buteur de la Liga devant Bale; André Silva (FC Séville) et Jose Luis Morales (Levante), tous trois avec trois réalisations à leur actif en quatre rencontres jouées. «Benzema 5 - Cristiano 0. Alors que Benzema signe son meilleur début de saison, avec cinq buts en quatre matchs, Cristiano ne sait pas ce que c'est que de célébrer les buts avec son nouveau club», ose même As, expliquant que le Tricolore est déchaîné en ce début de saison. Orphelin de Cristiano Ronaldo au Real Madrid, Karim prend, donc, les choses en main en ce début de saison. Son entraîneur Julen Lopetegui apprécie. «Benzema est un immense joueur, il l'a toujours été et il continuera à l'être. Tout le mérite revient à Karim, je ne m'en attribue aucun dans les buts qu'il a marqués ou dans ce qu'il réussit sur le terrain. Il est ravi, il aide l'équipe et il va continuer à le faire», a assuré le coach des Merengue.