LIGUE 1 MOBILIS - 4E JOURNÉE:APRÈS LE MATCH NUL CHEZ L'AS AÏN M'LILA

La JSK sur sa lancée

Les Canaris n'ont pas vraiment osé
Les Canaris n'ont pas vraiment osé

La JS Kabylie est allée arracher le point du match nul de son déplacement à Batna, où elle a affronté le leader du championnat l'AS Aïn M'lila (0-0), pour le compte de la 4e journée du championnat de Ligue 1.

Il s'agit d'un précieux point arraché par les Canaris face à une coriace équipe, forte de sa bonne reprise en Ligue 1. Un précieux point de gagné c'est mieux pour le moral que trois points laissés filer. Cela dépend, faut-il le dire, du côté où l'on voit le verre. Pour le président Cherif Mellal, il est évident qu'il le verrait à moitié vide, lui qui affirme que son équipe avait les moyens de revenir avec le gain complet, même s'il reconnaît que cela n'est pas évident quand on joue à l'extérieur.
Face à l'ASAM, les Canaris ont joué avec une terrible pression causée par l'obligation de vaincre d'un côté et la tactique défensive de Franck Dumas. Durant toute la rencontre, les coéquipiers de Benaldjia ont opéré par des contres laissant le terrain à l'adversaire pour mettre la pression sur la défense. De son côté, l'attaque de la JSK était plombée par le marquage inlassable sur la nouvelle recrue, Abdulrazak Fiston, qui avait brillé lors de sa première sortie avec les Canaris face à l'USMBA, étant auteur d'un doublé. C'est pourquoi, la défense adverse s'est bien occupée de lui. Le soutien d'Uche n'a pas été d'un grand secours. Bien au contraire. En tout état de cause, les joueurs ne semblaient pas découragés par le match nul aussi bien que les supporters d'ailleurs. Les Jaune et Vert étaient conscients de la difficulté de leur mission. En allant affronter un adversaire qui vient d'accéder en Ligue 1 et avec des victoires au tableau de bord, ils étaient bien conscients qu'une victoire serait difficile à arracher. L'ASAM est une bonne équipe qui compte faire une très bonne impression cette saison, et c'est ce qu'elle est en train de faire jusque-là.

Le cercle: Mellal dépose plainte
Par ailleurs, au niveau de l'autre volet relatif à la gestion des affaires du club, il convient de signaler que le président Cherif Mellal a déposé, hier, plainte contre les squatteurs du cercle de la JSK. Des propriétaires se seraient présentés au bureau de la JSK pour dire au président qu'ils ont des documents attestant de la location du café situé au niveau de l'ancien stade Oukil-Ramdane. Leur interlocuteur a, selon nos sources, refusé de reconnaître les contrats signés avec l'ancienne direction. Mellal aurait répondu que le cercle sera bel et bien exploité dans l'intérêt du club par la nouvelle direction. Pour ce faire, il a décidé d'aller régler ce litige devant le tribunal.

AG: les raisons d'un report
Par ailleurs, il est à rappeler que l'AG n'a pas encore eu lieu et il semblerait bien que Mellal tempère afin d'avoir tous les atouts de son côté. Pour l'heure, sa démarche est constante en optant pour le pas à pas. Ce dernier aurait d'abord opté pour l'action judiciaire afin de mettre ses adversaires devant la nécessité de se dévoiler. Une fine stratégie qui désarme ceux qui aiment agir dans l'ombre. La tâche est difficile, mais le jeune président est fort du soutien des supporters de la JSK qui se comptent par millions. Un soutien nécessaire surtout si les résultats suivent.