Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 34 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
34
 Biskra Min 19 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 28 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 28 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
32
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 11 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 19 °C Max 30 °C
32
Accueil |Sports |

GP D'ITALIE DE FORMULE 1

Hamilton s'impose et prive Ferrari de victoire

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La confirmation du BritanniqueLa confirmation du Britannique

Avec un doublé Ferrari en première ligne et une monoplace italienne dotée d'un moteur plus puissant, la victoire ne devait pas échapper à la Scuderia dimanche à Monza.

L'espoir était si grand, la déception des tifosi et du clan italien est logiquement immense à l'arrivée. Car Mercedes n'entendait pas abdiquer aussi facilement. Et même si les circonstances de course ont favorisé l'équipe de Toto Wolff, sa victoire n'est pas imméritée, loin de là. Une grande partie du sort de ce Grand Prix s'est jouée dès le premier tour, lorsque à la deuxième chicane, Lewis Hamilton a tenté une attaque, propre, sur Sebastian Vettel. Les deux pilotes se sont touchés, et c'est l'Allemand qui a le plus souffert, en partant en tête-à-queue et en abîmant son aileron avant. Contraint de rentrer aux stands, l'Allemand est ressorti dernier, sans espoir de victoire. D'autant plus qu'il a dû passer par les stands une seconde fois, au 30e tour. Hamilton a ensuite passé un long moment dans le sillage de Kimi Räikkönen, l'auteur de la pole. Malgré un déficit de puissance, l'Anglais a réussi à rester dans la zone DRS du Finlandais, jusqu'à ce que celui-ci s'arrête, au 20e tour. L'écurie allemande a alors décidé de laisser son pilote numéro 1 en piste, une stratégie qui aurait pu être perdante, mais qui s'est révélée gagnante. Car quelques tours plus tard, c'est Valtteri Bottas qui s'est retrouvé en tête, devant Räikkönen et Hamilton, passé aux stands au 28e tour. Et le «lieutenant» a parfaitement joué son rôle de bouchon pendant plusieurs tours, permettant à son coéquipier de recoller. Une fois libéré de Bottas, au 37e tour, Räikkönen a pu reprendre sa marche en avant, mais avec des pneus plus usés que ceux de Hamilton, il n'a pas résisté bien longtemps. Dès sa première attaque, au 45e tour, le pilote Mercedes a avalé son rival de Ferrari, et a filé vers la victoire, sa cinquième à Monza. Les deux Finlandais complètent le podium et Vettel hérite de la 4e place après la pénalité de 5 secondes infligée à Max Verstappen pour avoir gêné Bottas. Après cette victoire, difficile de ne pas penser que Lewis Hamilton supporte mieux la pression que Sebastian Vettel. Au volant d'une monoplace moins performante, le Britannique est pourtant parvenu à s'imposer une cinquième fois en terre italienne. Bien présent au départ derrière Vettel, le pilote Mercedes a réussi à se faufiler à la deuxième chicane pour prendre l'avantage. Une manoeuvre en tout point licite qui a éliminé l'Allemand de la course à la victoire. Tout n'était pas gagné pour autant pour le champion en titre, mais en restant dans le sillage de Räikkönen dans le premier tiers de la course, et en bénéficiant ensuite du soutien de son coéquipier Bottas, Hamilton était en fait imbattable dimanche. Un peu de chance, beaucoup de talent, et désormais 30 points d'avance sur Vettel au Championnat. Pas le plus mauvais des dimanches... Ils étaient trois Français dans le top 10 sur la grille de départ, ils ne sont finalement que deux à marquer des points à Monza. Pierre Gasly, 9e avec sa Toro Rosso, a logiquement manqué de rythme en course, et a irrémédiablement rétrogradé au classement pour finir 15e. Mais Romain Grosjean et Esteban Ocon ont eux pu compter sur leur monoplace pour se maintenir dans le top 10. Le pilote Racing Point Force India a même gagné une place par rapport à sa position sur la grille (7e). Il termine à huit dixièmes de son compatriote, qui marque des points pour la quatrième fois d'affilée.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha